Station de Lanaud : Un bilan de campagne positif

Malgré les crises, les ventes de reproducteurs à la station de Lanaud sont satisfaisantes.

Jeudi de l'Ascension oblige, la vente de la dernière série de reproducteurs jeunes (RJ) de la campagne 2010-2011 avait lieu mercredi 1er juin. Au total, 66 veaux étaient proposés à la vente. Autant dire que, du fait de ce nombre conséquent et du contexte, le challenge offert aux commerciaux était difficile.
Force est de constater qu'il a été relevé avec brio puisque 65 veaux proposés ont trouvé acquéreur. Seul bémol : la moyenne des prix de vente qui s'établit à 4 288 e contre 5 002 e un an auparavant soit une diminution de 16 %. Plusieurs facteurs expliquent ce recul : le contexte certes, mais également le nombre de veaux plus important et l'absence de très grosses enchères comme cela avait été le cas un an auparavant. En effet, là où le top price s'était établi à 21 700 e il y a un an, il est de 10 700 e cette année. Cette belle enchère est à mettre à l'actif d'un “collectif” d'éleveurs aveyronnais qui a acquis Falco au Gaec de la Ferme Forest (59).

Vente des Espoirs : dans le rang

Deux autres veaux passent la barre des 9 000 e et sont à mettre à l'actif d'éleveurs Haut-Viennois : Futur à Olivier Thinus (54) et Fanfan au Gaec Glouton. Il est à noter que dix veaux partent à l'export au Luxembourg, en Espagne, en Angleterre et en Italie.
Depuis le début de la campagne 2010/2011, les ventes Espoirs s'étaient très bien déroulées avec des taux de vente supérieurs à 50 % atteignant même 80 % pour la troisième série. Cette quatrième série, vendue le 25 mai, est toutefois rentrée dans le rang. Ainsi, sur les 62 proposés à la vente, 28 ont trouvé acquéreur le jour-même soit un ratio de 45 %. La moyenne s'établit quant à elle à 2 590 e. Si le taux de vente est sensiblement le même qu'il y a un an, la moyenne de prix subit quant à elle une diminution de 7 %. Aucune enchère n'ayant dépassé les 4 000 e.

Bilan de campagne très honorable

La meilleure enchère du jour est pour le tag 742, First, à l'Earl Bertrand Cayrel (48), acheté 3 950 e.
La campagne qui se conclut est plutôt satisfaisante du fait d'un contexte une nouvelle fois très difficile. Malgré tout, les éleveurs limousins continuent à avancer et à investir dans de la génétique avec les moyens dont ils disposent. à cet égard, la station nationale de qualification de Lanaud reste un outil qui leur permet de limiter les risques quant au choix de leur reproducteur.
En termes de chiffre, les taux de vente sont bons : 60 % chez les Espoirs contre 50 sur la précédente campagne et 97 % chez les RJ, chiffre identique à la précédente campagne.
Quant aux moyennes de prix, on constate un certain maintien des cours sur les cinq dernières campagnes même si les chiffres connaissent une très légère diminution par rapport à l'année précédente : - 2 % pour les Espoirs et les RJ.
Plus d'infos à lire cette semaine dans L'Union du Cantal.
Droits de reproduction et de diffusion réservés.

Source L'Union du Cantal

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires