Stéphane Le Foll annonce que la grande distribution est « d'accord » pour une augmentation des prix du lait

Stéphane Le Foll annonce que la grande distribution est « d'accord » pour une augmentation des prix du lait

Le ministre de l'Agriculture, Stéphane le Foll, a assuré vendredi, lors d'un déplacement dans le Finistère, que la grande distribution était « d'accord » pour mettre en œuvre la revalorisation du prix du lait proposée par le médiateur.

Selon « les contacts qu'on a eus, en particulier hier avec la grande distribution -et je le dis ici en Bretagne, en particulier hier (jeudi) soir avec Michel-Edouard Leclerc, (celle-ci) est d'accord pour mettre en œuvre cette proposition », a assuré le ministre à des journalistes lors de la visite d'une exploitation laitière et porcine au Drennec, dans le Finistère.

Jeudi, le médiateur a fait un point d'étape avec M. Ayrault après des discussions avec les acteurs de la filière. Il a assuré qu'il était « possible et souhaitable de revaloriser d'au moins 25 euros/1.000 litres le prix du lait payé aux producteurs pour les mois d'avril, mai et juin sur l'ensemble des laits produits en France », avait rapporté Matignon, lui-même favorable à cette proposition. Vendredi matin, peu avant la prise  de parole de Stéphane Le Foll, Système U avait annoncé par un communiqué être favorable à ce scénario. Mais aucune autre enseigne ne s'est manifestée depuis. Le 8 avril, le gouvernement avait réuni tous les acteurs de la filière, des producteurs aux distributeurs, afin d'essayer de trouver une solution pour augmenter dans l'urgence les prix payés aux producteurs.

Ces derniers sont confrontés à une hausse de leurs coûts de production, due à la hausse des prix des céréales qui a fait flamber le coût de l'alimentation animale. Dans ces conditions, le creux traditionnel du printemps est un peu plus rude cette année, notamment pour les trésoreries. Mais pour l'instant, aucune décision concrète n'a été prise. Les discussions ont notamment achoppé sur la proposition de la Fédération des entreprises du commerce et de la distribution (FCD - Auchan, Carrefour, Casino, Cora et Monoprix) qui suggère d'augmenter de deux centimes le prix d'achat du litre pendant trois mois mais uniquement sur le lait de consommation, qui ne représente qu'une petite partie du lait collecté en France.

« On va discuter, mais on souhaite vraiment que, pour la question du prix du lait, dès avril, sur mai et sur juin, sur trois mois, il y ait une revalorisation », a assuré vendredi Stéphane Le Foll. La FNSEA, premier syndicat agricole, et les Jeunes agriculteurs ont salué cette « première étape ». « Ces acteurs ont désormais une semaine pour mettre en oeuvre les conclusions du médiateur » et « nous attendons des résultats », ont-ils expliqué dans un communiqué.

La Fédération nationale des producteurs de lait (FNPL), branche spécialisée de la FNSEA, qui mène depuis le Salon de l'agriculture ce combat, « exige » elle aussi dans un communiqué des mises en œuvre concrètes. « J'entends dire que les distributeurs sont prêts à faire un geste. Il reste maintenant à s'assurer que nos amis transformateurs jouent aussi le jeu », a réagi le président de la FDSEA du Finistère Thierry Merret, avant de poursuivre la visite de l'exploitation avec le ministre, suivis notamment par une vingtaine de membres de la FDSEA vêtus d'une marinière verte, symbole, selon eux, du « redressement productif » de l'agriculture.

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 3

barinne

avec du recul maintenant il l ont augmente beau parleur ca ne changera pas

altitude1000

maintenant c'est Leclerc et les autres qui décident du prix du lait. Ou est la politique agricole digne de ce nom? Qui va décider ou il faut faire du lait et ou on va laisser crever les producteurs? Leclerc et autres à priori. On pouvait penser régions , installations, vie dans les territoires, mais il n'y aura plus aucune valeur à défendre; C les distributeurs qui décideront.

pietin 113

BILAN:avec ou sans manifs on a ce que demandait la fede;mais pas assez!

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier