Stéphane Le Foll change d'avis et va se déplacer à Caen

Stéphane Le Foll change d'avis et  va se déplacer à Caen
Stéphane Foll , pris à partie par des éleveurs au Space

Le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll a annoncé qu'il se rendrait à Caen mardi après-midi pour rencontrer les responsables des éleveurs qui manifestent contre la faiblesse des prix, à la veille de la présentation du "plan d'urgence pour l'élevage" en Conseil des ministres.

"Ce plan je le présenterai demain (mercredi) en Conseil des ministres. Ce soir, il y aura la réunion avec les médiateurs et cet après-midi, j'ai décidé d'aller à Caen pour discuter avec les responsables agricoles, pour discuter des sujets qui ont été évoqués durant ce week-end et sur la base des décisions qui sont maintenant en route au niveau gouvernemental", a déclaré M. Le Foll dans la cour de Matignon, au sortir d'une réunion ministérielle consacrée à la situation des éleveurs français.

Pourquoi se rendre sur place, alors qu'il comptait initialement recevoir les éleveurs jeudi à Paris? "J'ai changé d'avis. Je vois bien tout ce qui peut être utilisé, j'ai bien compris que du côté de l'opposition, il y avait une manière de montrer du doigt. Je rappellerai qu'autour de 200 déplacements ont déjà été faits par le ministre de l'Agriculture que je suis. Je suis prêt à faire des comparaisons", a répondu M. Le Foll, également porte-parole du gouvernement.

Un plan d'urgence de 16 à 17 propositions

Stéphane  Le Foll a évoqué "16 à 17 propositions" contenue dans le plan d'urgence qui sera présenté mercredi.  "La piste sur la question de l'endettement est évoquée, avec une piste maintenant qui a été travaillée techniquement sur des garanties qui pourraient être apportées pour que les banques - et il y aura une réunion cet après-midi avec les banques - puissent faire en sorte qu'on allège ce qui est aujourd'hui un endettement sur les remboursements d'annuités chez beaucoup d'éleveurs", a-t-il indiqué.

"On va continuer à peaufiner l'ensemble du dispositif parce qu'il faut aussi qu'on négocie avec les établissements bancaires", a-t-il précisé.

Stéphane  Le Foll "rappelle que sur la viande porcine, on a atteint à peu près l'objectif. Il faut qu'on consolide ce qui s'est passé puisque l'objectif était de revenir à un prix d'1,40 euro pour le porc, on est aujourd'hui autour de 1,38. Sur la viande bovine on est plus loin du résultat puisque sur les objectifs de revalorisation de 20 centimes, on est autour de 7 centimes. On a donc un travail qui va continuer et une analyse qui sera faite sur la base de ce que va nous donner ce soir le médiateur", dont la remise du rapport a été avancée de 24 heures.

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires