Stéphane Le Foll : « Je n'ai pas l'habitude de céder aux ultimatums"

Stéphane Le Foll : « Je n'ai pas l'habitude de céder aux ultimatums"
Pour Stéphane Le Foll, c'est plutôt la redistribution des aides PAC en faveur des éleveurs qui est la cause de la grogne des agriculteurs franciliens (photo Pleinchamp).

Le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll a prévenu la FDSE et les JA d'Ile-de-France qu'il n'avait "pas l'habitude de céder aux ultimatums". Ces derniers menacent en effet de bloquer Paris jeudi prochain pour manifester contre la "surfiscalisation" et demandent la démission du ministre.

Xavier Beulin : de la "gêne" mais "plus de violence"

Stéphane Le Foll : « Je n'ai pas l'habitude de céder aux ultimatums"

"Il y a aura de la gêne, mais je pense que les agriculteurs sont responsables, ils ont fait la promesse qu'il n'y aurait plus de violence, mais ils ont envie de se faire entendre car la situation l'impose", a déclaré le président de la FNSEA sur la radio BFM Business. "Il y a un mouvement un peu général en France et beaucoup de régions qui prennent des initiatives, ça traduit un mécontentement et la difficulté à être entendu" a-t-il poursuivi.

Le patron de la FNSEA avait indiqué la semaine dernière qu'il s'abstiendrait d'appeler à de nouvelles manifestations puisque le Premier ministre a ajourné l'écotaxe, mais il n'a pas désavoué les organisateurs de la manifestation d'Ile-de-France. En revanche, il refuse de personnaliser le débat en s'associant à l’appel à la démission du ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll : "Il ne faut pas personnaliser les choses, il y a un gouvernement, il y a une majorité, on demande seulement que soient prises en compte les situations particulières".

"On demande ma démission? Ils l'ont déjà demandée. On fixe des ultimatums ? Je n'ai pas l'habitude de céder aux ultimatums", a prévenu le ministre, invité de l'émission Mots Croisés sur France 2. Pour M. LeFoll, ce qui est en cause c'est "la réforme de la Politique agricole commune (PAC) et la redistribution d'une partie des aides des céréaliers à l'élevage". "La question de la sur-fiscalité, c'est en fait une autre question mais on utilise aujourd'hui cette question pour s'engager dans des manifestations", a-t-il insisté.

 Il a rappelé que seules la fédération départementale des syndicats d'exploitants agricoles d'Ile-de-France (FDSEA) et la section régionale des Jeunes Agriculteurs (JA)appellent à ces manifestations jeudi, les directions nationales de "la FNSEA et les JA avec lesquelles je discute ont dit elles-mêmes qu'elles n'appellent pas à cette manifestation", a-t-il insisté.

"Je sais qu'il ya des demandes mais sur la question de la réforme de la PAC, on a un budget et on essaie de le répartir", a ajouté le ministre.  La FDSEA et les JA d'Ile-de-France ont appelé lundi à la mobilisation générale pour organiser un blocus de Paris jeudi contre la "surfiscalisation" et "un matraquage tous azimuts" et demandé la démission de M. Le Foll pour "incompétence notoire".

Sur le même sujet

Commentaires 38

bisounours

Aux USA , les éleveurs de vaches laitières n'ont pas suffisamment d'argent pour payer des ouvriers américains , ils font avec des ouvriers mexicains .. J'en connais un , qui était un exemple de réussite et d'enrichissement . Pourtant , l'an dernier , il a mangeait 1€ /jour /vaches sur 15000 vaches laitières .. : il a arrêtait . Quant on vend en dessous du prix de revient , personne ne peut s'en sortir . La rentabilité en grandissant l'élevage , est peu crédible et mérite un bon débat .

AVI51

@ grrrr et geo
Entre l'usine à vache et l'exploitation à 10 vaches il y a surement un juste équilibre à trouver. Où grrrr a raison; c'est que l'élevage a du mal à évoluer, une ferme de 50 vaches c'est viable mais 3 fermes de 50 vaches qui se regroupent c'est viable, c'est mieux au niveau des conditions de travail mais beaucoup vont dire que c'est une usine à vache!!!
Notre métier souffre d'individualisme, alors de grâce arrêtons de critiquer systématiquement les grosses unités d'élevage ou de cultures sans regarder le nombre de personnes que cela fait vivre !!!

facide

de toute façon c'est tres compliqué de definir ou commence et ou s'arrete la pac , pourquoi par exemple les arbo en sont privés alors qu'ils ont des revenus souvent plus bas que les eleveurs.... a partir de quand on aide pourquoi et jusqu'a quel niveau .... pour prendre un exemple extreme si on assure 1000 euros par mois a un eleveur qui a 10 vaches , est ce logique ? pour moi non , il faut evidemment que ca represente un minimum de temps de travail
bref rien ne sera juste car c'est bien trop compliqué

geo

@grrrrr: j'espère que vous plaisantez en évoquant votre solution?? Même les grosses structures d'intensification à outrance en Allemagne ne sont pas rentables sans méthaniseur fortement subventionné par l’État. Une vache n'est pas comparable à 1 kilo de semences pour oser proposer le même modèle d'évolution. Il est tout à fait possible de dégager un revenu décent avec 50 vaches (en production sous signe de qualité) mais de grâce, ne prenez pas la parole pour proposer une évolution du modèle familial vers des usines à vaches. Le coût social et environnemental de ce système à peine rentable est bien trop important et injustifié.
L'évolution existe aussi chez les éleveurs mais la nature même de leur métier fait que le rythme et le chemin pris par cette évolution ne sont pas comparables. Exemple: La vidéo-surveillance est une avancée mais elle ne se substitue pas à une présence sur l'exploitation lorsqu'il faut alimenter les bêtes ou assurer des vêlages.

grrrrrrrrrrrr !!!!!!!!!!!!!!

je suis moi meme céréalier et je pense qu'il faut faire des tranches avec des DPU degressives il y a des structures a plus de 200 000 euros d'aides et je trouve cela honteux
par contre faut arreter avec le temps de travail eleveur/cerealier effectivement nos amis eleveurs sont toutes l'année ds les betes mais je suis désolé pour avoir visité d'autres pays c pas avec 50 vaches que vous allez gagner votre vie.
a mon sens le monde cerealier a évolué bien plus vite que chez les eleveurs.
regroupez vous faites des usines a vaches baissez vos couts, vos tps de travaux comme nous avons fait en grandes cultures depuis 30 ans.
c tellement plus facile de regarder chez le voisin plutot que chez soi !!!!!!!!

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires