Stéphane Le Foll : le gouvernement « fait tout » pour une hausse du prix aux producteurs laitiers

Stéphane Le Foll : le gouvernement « fait tout » pour une hausse du prix aux producteurs laitiers

Le gouvernement met tout en œuvre pour que les prix du lait payé aux producteurs « augmentent rapidement » face à la hausse du coût des aliments du bétail, a assuré le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll, vendredi dans le Tarn, tandis que la FNSEA organisait dans tout le pays une journée d'actions revendicatives.

Le ministre, qui visitait une entreprise de valorisation des déchets à Labeissière-Candeil, a aussi mis en cause l'attitude de la grande distribution en plaidant pour un changement des méthodes de négociation entre les acteurs de la filière lait qui se résument aujourd'hui, selon lui, à des « rapports de forces ».

M. Le Foll a estimé que les producteurs de lait font face à un problème à la fois conjoncturel et structurel. « La conjoncture, c'est d'arriver à faire en sorte qu'on augmente aujourd'hui de manière rapide les prix payés aux producteurs », a-t-il déclaré, avant d’ajouter « Il y a des propositions qui ont été faites le 8 avril lors d'une réunion entre producteurs et distributeurs, on fait tout et on met tout en œuvre pour exercer une pression afin que cela se traduise directement par une augmentation du prix du lait pour les producteurs ».

Structurellement, selon lui, il y a la manière dont on intègre les coûts de production dans les négociations commerciales. « Ce sont des changements qu'on apportera à la loi de modernisation économique et à la loi de modernisation agricole pour faire en sorte que les conditions de la négociation intègrent les évolutions de coûts de production souvent liées à la volatilité des prix des matières premières », a expliqué M. Le Foll.

« La grande distribution n'est pas un secteur qui a donné une image très active pour défendre l'agriculture", a-t-il déploré, tout en ajoutant qu'il y a "des choses qui se passent dans la grande distribution qui vont dans le bon sens ». Le ministre a notamment évoqué la signature prochaine avec un grand distributeur d'un accord sur le lait de montagne. « Je cherche à trouver les conditions pour qu'en France on négocie autrement qu'aujourd'hui: on ne négocie pas pratiquement, ce sont des rapports de force et cela c'est insupportable », a-t-il conclu.

Stéphane Le Foll avait auparavant rencontré des représentants du monde agricole venus lui exprimer leurs doléances.

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 4

fleur

Monsieur à quand le bien être des éleveurs

eleveur 61

Le ministre prend tout son temps car il veut laisser lactalis et sodial engranger le maximun de profit au détriment des producteurs c'est le début d'une république bananiére.Lactalis en espagne paye la tonne de lait 400€.

Thibp

Ne faudrait-il pas commencer par revenir sur la LMA pour en finir avec la course aux prix les plus bas ?!

disasterpieces

Ca fait bien 30 ans que les politiques ne veulent pas l'augmentation du cout du panier de la ménagère donc c'est pas aujourd'hui que l'on va croire qu'ils font quelques choses. Les lobbyings du tourisme et des nouvelles technologies sont bien plus puissant qu'un syndicat agricole habitué à se la fermer et à expliquer sur le terrain qu'avec quelques aides ça passera

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier