Strasbourg : La bière revendique sa place dans la gastronomie

Brune, blonde ou rousse, la bière a toute sa place dans la gastronomie, pour accompagner un repas ou entrer dans la composition des plats et desserts, ont plaidé « biérologues » et brasseurs lors du Mondial de la Bière, qui se tient à Strasbourg jusqu'à dimanche soir.

« On peut tout-à-fait faire un repas gastronomique avec de la bière », s'enthousiasme Mario d'Eer, journaliste et expert en bière québécois. « Au Canada, où il n'y a pas le monopole du vin comme en France, cela paraît tout naturel », ajoute-t-il.

Ingrédient traditionnel des cuisines belge, flamande et alsacienne, qui la font par exemple entrer dans la préparation de la fameuse carbonnade de boeuf, de la choucroute, de la carpe frite ou des beignets aux pommes, la bière connaît de nouvelles utilisations.

A en croire ses thuriféraires, la bière peut en vérité se mettre à toutes les sauces. Elle reste, pourtant, peu visible à la table ou dans les cuisines des restaurants. Trop amère, lui reprochent certains. « Tout est dans la mesure et l'harmonie », répond Emile Jung, ancien chef du restaurant strasbourgeois « Au Crocodile ».

Certains brasseurs sont bien décidés à faire avancer la cause de la bière. « Il est important de remettre à l'ordre du jour de boire de la bière avec les repas », martèle Yolande Haag, épouse du brasseur Michel Haag et directrice de la communication de la brasserie Meteor, qui milite en ce sens auprès des sommeliers. Le Mondial de la Bière Strasbourg Europe, dont la deuxième édition s'est ouverte vendredi, est la déclinaison européenne du Mondial de la Bière de Montréal (Canada). Il avait attiré en 2009 10.000 visiteurs.

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires