Syndicalisme : La mobilisation des anciens exploitants reste intacte

R. Saint-André

Changement de président, pas de stratégie au sein de la section des anciens exploitants de la FDSEA.

La dernière réunion du bureau de la section des anciens exploitants de la FDSEA a naturellement été marquée par le changement de président. Raymond Coutarel succède en effet à Albert Monier qui, après 60 années d'engagement syndical, aspire à un repos bien mérité. Mais les revendications portées par la section syndicale restent les mêmes. Des avancées ont certes été obtenues pour les petites retraites agricoles (dont l'instauration d'un minimum retraite en 2009 ou la réversion sur les points gratuits de la retraite complémentaire obligatoire en 2010 pour le conjoint survivant). Mais le nouveau président appelle néanmoins à la vigilance, la mise en application restant le point le plus important à ses yeux.

En outre, Raymond Coutarel ne compte pas baisser la garde non plus sur les dossiers qui n'ont pas encore abouti de manière satisfaisante. C'est le cas de la retraite à 75 % du Smic pour les agriculteurs à carrière complète ; l'attachement à un guichet unique que constitue le réseau de la MSA ; le soutien accru en cas de perte d'autonomie ; etc. Parmi les nouvelles revendications portées par la section des anciens, figure la suppression de la contribution de 1,1 % pour financer le nouveau revenu de solidarité active (RSA). En effet, des retraités agricoles dont les pensions sont très faibles bénéficient d'un complément issu de revenus fonciers qui risque de se voir amputer.

La section des anciens exploitants fera rapidement entendre sa voix auprès des parlementaires pour demander l'instauration d'un seuil de ressources en dessous duquel la contribution ne s'appliquerait pas. Enfin, les retraités de l'agriculture sont intéressés par les négociations en cours concernant la perte d'autonomie et la création d'un “cinquième risque”. Le syndicat espère pouvoir compter sur la solidarité nationale pour financer ce nouveau dispositif.
Plus d'infos à lire cette semaine dans L'Union du Cantal.
Droits de reproduction et de diffusion réservés.

Source union du cantal

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier