Syngenta: ventes plombées par la force du dollar au 1T mais objectifs maintenus

Syngenta: ventes plombées par la force du dollar au 1T mais objectifs maintenus

L'agrochimiste suisse Syngenta a publié vendredi des ventes inférieures aux attentes pour le premier trimestre, plombées par la force du dollar et le démarrage tardif de la saison agricole en Amérique du Nord, mais a maintenu ses objectifs pour l'ensemble de l'année.

Sur les trois premiers mois de l'année, son chiffre d'affaires s'est inscrit en baisse de 14% par rapport à la période comparable l'an passé, à 4 milliards de dollars (3,7 milliards d'euros), a indiqué le groupe bâlois dans un communiqué. Les analystes interrogés par l'agence AWP tablaient en moyenne sur un chiffre d'affaires de 4,3 milliards de dollars. Le groupe a attribué ce recul à la force du billet vert face à l'euro mais aussi aux monnaies des pays de la Communauté des États indépendants (CEI), précisant toutefois que les ventes sont restées stables hors effets de change. Pour compenser l'impact des devises, le groupe a augmenté ses prix de 8%. "Malgré un contexte de volatilité des prix agricoles et des devises, nous avons démontré notre aptitude à gérer les risques, comme en témoignent les hausses de prix substantielles dans les pays de la CEI", a déclaré Mike Mack, son directeur général, cité dans le communiqué.  

Une moindre performance des semences

Dans la région Europe, Afrique et Moyen-Orient, les ventes de Syngenta se sont accrues de 15% à taux de change constants. La forte croissance des produits de protection des cultures, qui incluent notamment les herbicides et fongicides, a néanmoins été contrebalancée par une moindre performance des semences face à une réduction des surfaces cultivées de maïs, de tournesol et de betterave sucrière, a-t-il précisé. En Amérique du Nord, le chiffre d'affaires s'est par contre contracté de 16%, alors que la rigueur de l'hiver a retardé le démarrage de la saison agricole aux États Unis. Pour l'ensemble de l'exercice, Syngenta a maintenu son objectif d'un chiffre d'affaires à taux de change constants et d'un excédent brut d'exploitation après impact des devises à un niveau similaire à celui de 2014.

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier