tats-unis : Le Farm Bill en pleine tourmente politique

SC d'après « Flash Agri-zone ALENA »

Alors que la nouvelle loi-cadre agricole américaine, Farm Bill, devait être soumise au vote du Président le 16 mai prochain, George W. Bush menace d'utiliser son droit de veto. Il demanderait la prolongation du Farm Bill actuel, pour 1 ou 2 ans.

Depuis la fin septembre 2007, le Congrès propose de courtes prolongations pour se donner le temps de boucler les débats et éviter de tomber dans une impasse qui mènerait au retour automatique aux dispositions de la loi agricole de 1949. Un texte de compromis vient d'être atteint entre les négociateurs des deux chambres du Congrès. Coût de ce nouveau Farm-Bill ? 290 milliards de dollars sur 5 ans, soit 10 de plus que ce que coûterait la prolongation à l'identique de la politique actuelle.

Mais l'Administration vient de faire savoir que le Président Bush était décidé à y opposer son veto. Le motif officiel serait que ce projet de Farm Bill aurait pour effet d'accroître le financement de l'agriculture, au moment même où le revenu des exploitations bat des records.

Le vote de la Chambre donnera une première information sur la possibilité d'obtenir une majorité des 2/3 pour outrepasser le veto présidentiel. Au Sénat, cette majorité semble déjà pratiquement acquise. « Quoi qu'il en soit, pour l'avenir immédiat de la politique agricole américaine, ces péripéties politiques ne changent pas grand chose. Le nouveau Farm ressemblera probablement beaucoup à l'actuel (...) et, s'il échoue, c'est vraisemblablement le Farm Bill actuel qui serait prolongé, sans doute pour au moins 2 ans », explique Christian Berger, conseiller agricole à l'Ambassade de France aux USA.

Source Ambassade de France

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier