Tempête Xynthia : 45.000 ha de terres agricoles sous les eaux salées

Après le passage de la tempête Xynthia, plus de 45.000 hectares de terres agricoles ont été inondés d'eau salée en Vendée et Charente-Maritime, les deux départements les plus touchés.

En Charente-Maritime, « la situation est catastrophique, on évalue à 40.000 hectares les surfaces agricoles touchées par l'effet raz-de-marée », soit environ 10% des terres utiles cultivées du département, estime Dominique Rainteau, directeur FDSEA Charente Maritime.

« La marée ne monte plus, mais il faudra du temps pour que l'eau s'évacue, le pire c'est que l'eau salée rend la terre impropre à la culture », a-t-il ajouté.

En Vendée, quelque 4.500 hectares ont été inondés dans le marais poitevin, dans la région de l'Aiguillon et 2.000 hectares dans le marais breton, vers Chalans« , selon Jean-Paul Goutines, responsable FRSEA Pays-de-Loire.

Un millier de cadavres d'animaux

Plusieurs milliers de bovins, moutons ou chèvres ont du être déplacés par bateau ou par bétaillère depuis dimanche et un millier de cadavres d'animaux ont été ramassés dans les champs, selon le directeur Jean Philippe Bouin, de la FDSEA Vendée.

Après le passage de la tempête, les marées successives ont charrié des cadavres d'animaux. Mardi matin, on a ainsi découvert 450 brebis mortes le long d'une route de la baie de l'Aiguillon.

Cette zone de polders à cheval sur la Vendée et la Charente Maritime a pris la dépression de plein fouet sur le littoral atlantique. Dans le secteur, la mer a passé les digues et envahi les terres jusqu'à 7 km du rivage, et comme le sel agit comme un désherbant, les cultures sont grillées.

Dans les autres départements de la région Pays-de-Loire et du Poitou-Charente, les dégâts sont moins importants, avec pour l'essentiel des toitures arrachées et du matériel abîmé.

Source d'après AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier