Terrena : Le géant agricole veut allier l'écologique et l'intensif

La coopérative agricole géante Terrena (25.000 agriculteurs adhérents) mise sur « l'écologiquement intensif » pour assurer son avenir, avec pour objectif une production agricole de masse plus économe en engrais, pesticides ou énergie.

Le groupe organise jeudi et vendredi sur 14 hectares près d'Angers une sorte de salon agricole de plein air, les « Terrenales », avec près de 10.000 visiteurs, dont 7.000 agriculteurs attendus. Une éolienne (35 kW/h) surplombe les installations, à l'opposé d'un très large « semoir à maïs avec pulvérisateur sur le rang, qui permet de réduire par trois la consommation de produits de traitement ».

« On vient voir ce qui se passe, ça permet de se remettre un peu en question » sur les pratiques agricoles, explique un jeune producteur de lait de Loire-Atlantique rencontré sur les allées du salon. Mais l'initiative de Terrena est « faite aussi pour vendre, on sait que les magasins (de la coopérative) vont être approvisionnés pour cela », sourit-il. L'événement laisse les agriculteurs bio sceptiques, mais le président de Terrena, Hubert Garaud, est enthousiaste.

Depuis 10 ans, les Allemands « ont su faire de l'environnement un facteur de croissance pour leur agriculture », explique ce producteur de volailles. « On a rigolé des agriculteurs allemands quand on a vu qu'ils avaient hérité d'un ministre Vert », mais finalement, en développant une approche plus environnementale « ils ont réussi à rendre leur économie agricole plus compétitive », souligne-t-il. Terrena finance avec d'autres entreprises une nouvelle association pour une « agriculture écologiquement intensive », l'AEI, présidée par le scientifique Michel Griffon. « Il y a beaucoup de pratiques de l'agriculture biologique qui sont applicables à l'agriculture intensive. Mais nous, nous ne nous interdisons pas par exemple d'utiliser les engrais ou les pesticides, quand il s'agit de sauver une récolte par exemple », explique-t-il.

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier