Terrena parie sur sa filière "Nouvelle agriculture" pour l'avenir

Terrena parie sur sa filière "Nouvelle agriculture" pour l'avenir

Le groupe coopératif agricole Terrena, le 2e en France dans ce secteur, a enregistré en 2014 une progression de 0,3% de son chiffre d'affaire combiné à 4,683 milliards d'euros, et parie pour l'avenir sur sa filière "Nouvelle agriculture".

La progression du chiffre d'affaires s'explique "grâce à l'intégration d'Ackerman, de Bretaudeau et, pour les trois derniers mois de l'année, de Val Nantais", précise la coopérative. Mais "du fait de la baisse des prix des principales matières premières agricoles la variation à périmètre constant a été de moins 75,6 millions d'euros", précise Terrena dans un communiqué jeudi.Le groupe, qui regroupe 22.000 agriculteurs adhérents et représente 12.779 salariés affiche un résultat opérationnel à 35 millions d'euros, en hausse de 21,6 ME. Le résultat net de 22,1 millions d'euros progresse de 32,6%. Depuis 2008 le groupe coopératif parie sur sa "Nouvelle agriculture", un modèle de production agricole mêlant traçabilité et qualité des produits tout en visant le meilleur rapport qualité/prix."Toutes les évolutions que nous constatons aujourd'hui démontrent qu'en nous lançant en 2008 dans ce projet de Nouvelle Agriculture, nous avons su prendre un temps d'avance", assure Hubert Garaud, président de Terrena, dans le communiqué.

Terrena a lancé trois projets en 2014

Deux projets avec Système U concernant le porc (35.200 porcs charcutiers valorisés dans cette filière "Nouvelle agriculture" en 2014, objectif de 52.000 en 2015) et le lapin dont le déploiement va se faire progressivement en 2015 et 2016. Le troisième concerne le développement de la farine "Nouvelle agriculture" auprès des artisans-boulangers. Terrena se fixe comme objectif que d'ici dix ans cette filière "La Nouvelle Agriculture" représente plus de 50% de son chiffre d'affaires. L'excédent brut d'exploitation progresse de +30,1% à 119,4 millions d'euros. Selon Terrena ce résultat s'explique notamment par le "redressement de la marge brute du pôle produits carnés de +34 millions d'euros".Les performances de ce pôle ont été "sensiblement supérieures aux objectifs" et le groupe va y investir 170 millions d'euros supplémentaires dans les trois prochaines années. "L'accord de partenariat signé en 2014 avec Dawn Meats pour Elivia s'inscrit dans cette logique en lui ouvrant l'accès aux marchés internationaux", précise Terrena.En 2013 le groupe Terrena avait enregistré une progression de 5% de son chiffre d'affaires, à 4,667 milliards d'euros, et un bond de 52,9% de son résultat net, à 16,7 millions d'euros.

Source Avec AFP

Sur le même sujet

Commentaires 2

szut

terrena c est aussi 53 millions d euros de pertes entre 2009 et 2013 (source CAPITAL mars 2015)pour sa filiale gastronome,mais ça on en parle moins, bizarre!!!

coteau19

avec des résultat comme ça térréna ne veut pas valoriser mes parts sociale!!!!!pour moi c est du vol.je ne doit pas etre le seul!!!!!

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier