Terres agricoles : Hausse des prix et gaspillage des terres se poursuivent

SC d'après FNSafer

Les prix des terres agricoles en France poursuivent leur progression en 2008 augmentant de 5,6% par rapport à 2007, avec cependant des transactions en baisse, selon la FNSafer.

Prix moyen des terres agricoles : 5.170 euros/ha

En 2008, le prix des terres et prés libres a augmenté de 5,6 % pour atteindre 5.170 euros/ha. Le prix des terres louées est en progression moindre (+ 4,1 %) à 3.870 euros/ha. « En revanche, le nombre de transactions a baissé » nous révèle la FNSafer. En effet, si les agriculteurs, suite à la hausse de leurs revenus en 2007, ont augmenté leurs achats de plus de 1,8 % en nombre, les non-agriculteurs ont réduit les leurs de 10 %.

Depuis 1998, les prix du marché agricole étaient influencés par les prix urbains. En 2008 et pour la deuxième année consécutive, ce sont les prix pratiqués par les agriculteurs qui guident le marché.

Vignes : le Champagne loin devant

Le marché des vignes présente une stabilité en nombre de transactions. Il a progressé en valeur et en surface de 11 %. Les prix des vignes de qualité montent de 9,6 % à 91.000 euros/ha avec en tête, loin devant, le vignoble champenois qui atteint cette année 830.000 euros/ha, soit + 15 % par rapport à 2007. Cette moyenne marque de grandes disparités selon les vignobles.

Si depuis le milieu des années 1990, les vignes AOC ont bénéficié de la croissance mondiale, on peut penser que la crise aura une influence à la baisse. Dans le secteur des vignes à vins de consommation courante, la crise se poursuit.

Forêts : le prix continue d'augmenter

La hausse du prix des terres forestières se poursuit avec + 7,1 % par rapport à 2007. L'ouverture du marché, observée depuis 1997, se confirme. La présence des agriculteurs s'est renforcée. Ils ont acquis 12 % des surfaces vendues alors que les personnes morales privées ont acheté 38 % des forêts vendues qui sont, en outre, plus grandes et plus chères.



Le gaspillage des terres perdure

La FNSafer s'inquiète toujours du gaspillage des terres agricoles et forestières qui, selon elle, « constitue une réelle menace pour les équilibres agricoles, écologiques et alimentaires ». Les surfaces agricoles revendues pour l'habitat, les infrastructures, zones d'activité, de loisirs, etc. sont en légère baisse mais restent élevées : 45.000 ha en 2008 contre 49.000 ha en 2007.

En nombre et en valeur, seules les collectivités augmentent leurs acquisitions, alors que les particuliers ont décroché dès la fin 2007 et les personnes morales privées début 2008 du fait de la crise.

Pour lutter contre le gaspilage des terres, la FNSafer estime que « seul un zonage pérenne et généralisé des terres agricoles est susceptible de freiner cette hémorragie ».


Maisons à la campagne : un marché touché par la crise.

Le prix des maisons à la campagne est en baisse pour la première fois depuis 11 ans. Il baisse de 4,1 % à 211 000 euros. De plus, le marché s'est fortement fermé en nombre depuis le second semestre 2007, avec une accentuation en fin d'année 2008 : entre décembre 2006 et décembre 2008, le nombre mensuel de transactions a ainsi chuté de 36 %.

Publié par SC d'après FNSafer

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier