Thomas Diemer,nouveau président des Jeunes Agriculteurs

avec AFP

Thomas Diemer,nouveau président des Jeunes Agriculteurs
Thomas Diemer, nouveau président des JA

Thomas Diemer, nouveau président des Jeunes agriculteurs pour deux ans, entend donner priorité à la défense du foncier agricole dans la droite ligne de son prédécesseur.

Installé avec ses parents dans le Bas-Rhin, Thomas Diemer, 31 ans, a été choisi par le bureau des JA, , à l'occasion du congrès du syndicat à Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor) . Thomas Diemer s’est installé en 2005 avec ses parents à Hurtigheim, dans le Bas-Rhin. Il est producteur de céréales, de betteraves, de vignes, de viande bovine et ovine et de volailles, qu’il valorise en vente directe.

Comme trésorier Thomas Diemer avait déjà porté le dossier de l'agriculture familiale, des circuits courts et de la vente directe par les producteurs et défendu la protection du foncier agricole qui ne cesse de rétrécir, dossier qu'il entend bien porter haut lors de sa présidence. "On se battra aussi pour garder un foncier productif", a-t-il confié, en mettant en garde contre "l'accumulation de contraintes environnementales qui nous entravent".

Le président des JA revendique "une position constructive sur ces questions: on ne veut pas être dans un clivage manichéen agriculture contre environnement", précise-t-il.

Une aide supplémentaire les trois premières années

Devant leur congrès jeudi, le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll, accueilli par une foule remuante, a annoncé que les jeunes éleveurs laitiers et ovins bénéficieraient d'une aide supplémentaire les trois premières années suivant leur installation: 10 euros par vache (15 en montagne et 6 euros par ovin (par an).

Thomas  Diemer succède à François Thabuis, éleveur, dont il était proche et partage les choix, notamment quand les JA ont pris leurs distances par rapport à la puissance tutélaire et premier syndicat agricole français, la Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles (FNSEA), à l'occasion des arbitrages français sur la politique agricole commune.

Les JA avaient alors résolument défendu la surprime des 52 ha afin d'encourager les petits et surtout les jeunes exploitants.  "C'est sain de ne pas toujours dire la même chose", estime-t-il. "C'est bon d'avoir du débat et du dialogue." 

Les JA comptent 50.000 adhérents de toute la France.

Sur le même sujet

Commentaires 1

oulala

la bonne question est ce qu'ils vont gentiment rentrer dans le rend en courbant l'echine devant papa fnsea , ou est ce qu'enfin il y y en a qui vont mettre les cojones sur la table pour sortir de l'agri a papa

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier