Tourisme rural : Goûters et petits plats goûteux à la ferme

Bénédicte Boissier

Tourisme rural : Goûters et petits plats goûteux à la ferme

Touristes, habitués, dégustent produits et plats concoctés par Géraldine et Marie-Thé Chazeaux. Leur savoir-faire appuyé sur leur ferme laitière, illustre le professionnalisme de l'accueil à la ferme dans le Puy-de-Dôme.

Un accueil bien pensé

Géraldine Chazeaux allie savoir-faire et imagination. Elle prépare les goûters et les plats servis en petite restauration, assure la cueillette de fleurs, de fruits, de légumes, qui vont lui permettre de concocter des recettes classiques comme des confitures. Mais aussi des produits nettement plus originaux, sa marque de fabrique, comme de la limonade de sureau, du vin de pissenlit.

La famille Chazeaux reçoit sur son exploitation laitière de Saint-Sauves, sur rendez-vous uniquement, dans la salle spécialement aménagée pour recevoir une vingtaine de personnes, grands et petits. « Nous pouvons accueillir également des clients ayant un handicap visuel, moteur, auditif. Des personnes viennent parce que nous avons ce label. »
Géraldine, dans son projet d'installation monté avec Yves Tinquaut conseiller tourisme à la Chambre d'Agriculture du Puy-de-Dôme, avait prévu tous ces aménagements dans un corps de bâtiment de la ferme, avec une cuisine fonctionnelle qui ouvre sur la salle de dégustation.

Géraldine Chazeaux travaille ses plats dans une cuisine bien aménagée

Géraldine Chazeaux travaille ses plats dans une cuisine bien aménagée

De bons produits issus du terroir

« Nous vendons nos produits uniquement à la ferme. Nous proposons des goûters à base de tourte à la fourme, de pompe de tomme, de confitures. » Le Gaec du Petit Planchat a signé en 2008, une charte « petite restauration à la ferme » pour faire des casse-croûtes. Ainsi, touristes de passage, curistes (« nous en recevons depuis des années »), résidants en centre de vacances, en campings, mais aussi Puydômois, peuvent se régaler de truffade préparée avec le fromage maison, servie avec sa salade et sa charcuterie. Le dessert consiste en une délicieuse tarte aux fruits, ou bien en fromage blanc, glace aux fruits du jardin… Si dans un premier temps, quand on leur propose une soupe d'ortie, les clients hésitent un peu, ils goûtent (c'est offert), et s'extasient sur la qualité de ce potage.

On se promène aux alentours avec au loin une belle vue sur la Banne d'Ordanches

On se promène aux alentours avec au loin une belle vue sur la Banne d'Ordanches

 

Coller à la demande du client

C'est à leur demande que Géraldine a créé de nouveaux produits. « Je faisais de la pompe sucrée, plusieurs m'ont demandé de la salée. » Aujourd'hui elle en en décline une gamme, aux noix, aux lardons. Parmi ses produits phare : la confiture de lait, qu'elle fabrique depuis ses débuts. « Ce qui me demande beaucoup de patience, de surveillance, car elle cuit toute la journée, ne doit pas accrocher. » C'est à partir de cette production, que la jeune agricultrice a inventé des petits caramels, dont le succès ne se dément pas. Ils ont d'ailleurs été primés 2 années, au concours Fermier d'Or, organisé au Sommet de l'Elevage. « Les client sont sensibles à ce genre de récompense, je concourrai sans doute cette année, avec un autre produit, que je suis en train de mettre au point. » (Chut, c'est encore un secret)
Les oeufs proviennent des poules qui picorent aux alentours. Par contre l'oie n'est pas au menu. En effet Joyeux Noël, le jars, et Bonne Année, l'oie, ne sont pas près de passer à la casserole. A la ferme du Petit Planchat, l'âne, les canards, les chiens, les chats, les veaux, font la joie des petits visiteurs qui viennent en classe de dégustation. Les clients quand ils sortent de table, ou juste avant l'apéritif, aiment bien se balader sur le chemin qui conduit à la ferme, duquel on a une belle vue sur la Banne d'Ordanches.

Ce veau croisé jersiaise prim'holstein, suit Marie-Thé comme un toutou

Ce veau croisé jersiaise prim'holstein, suit Marie-Thé comme un toutou

 

A chacun sa tâche

Géraldine Chazeaux, ne se destinait pas à devenir agricultrice. Titulaire d'une maîtrise d'Histoire, elle devait logiquement s'orienter sur une autre voie. Le manque de débouchés dans sa matière d'étude, son goût pour fabriquer, créer des produits de terroir, l'ont conduite à travailler sur l'exploitation familiale en Artense Cézallier Sancy. « J'ai commencé en aidant ma mère qui fait le fromage, puis en fabriquant de la confiture de lait. Les résultats des ventes m'ont encouragée. Je me suis dit, pourquoi pas m'installer en agro-tourisme (l'élevage ce n'est pas trop mon truc, mais à mon père oui !) ». Ainsi avec Guy, elle a monté le Gaec du Petit Planchat en 2003. Marie-Thé sa mère qui travaillait comme conjoint salarié, a remplacé en 2008 son époux qui a fait valoir ses droits à la retraite. Et qui comme nombre d'agriculteurs dans son cas, continue à s'occuper du troupeau laitier, « car j'aime ça ». Il élève ainsi une trentaine de laitière, sur 35 ha de prairie naturelle. Il fait visiter l'exploitation aux clients qui le souhaitent, et il y en a beaucoup !

L'accueil en tourisme rural dans des locaux aménagés avec goût

L'accueil en tourisme rural dans des locaux aménagés avec goût

 

Tourisme rural

Vous avez un projet en tourisme, vous voulez être conseillé.
Adressez-vous à :
Chambre d'Agriculture du Puy-de-Dôme
11 allée Pierre de Fermat. BP 70007. 63171 Aubière Cedex
04.73.44.45.46
Yves Tinquaut, conseiller Tourisme,
Monique Tournadre, conseillère diversification,
Martine Falgoux, animatrice d'Accueil à la Ferme et en Milieu Rural (04.73.44.45.52)

Source Chambre d'Agriculture du Puy-de-Dôme

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier