Traité de libre-échange transatlantique: "On est loin du compte" annonce Stéphane Le Foll

AFP

Traité de libre-échange transatlantique: "On est loin du compte" annonce Stéphane Le Foll

La France "n'est pas satisfaite" aujourd'hui des résultats des négociations sur le traité de libre-échange transatlantique (Tafta), a affirmé mercredi le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll, pour qui "on est loin du compte".

"Contrairement à ce qui est souvent dit, on est loin d'avoir bouclé un accord", a-t-il déclaré sur BFMTV et RMC. La France "n'est pas satisfaite", "on est loin du compte""L'idée d'un accord avec les Etats-Unis et l'Europe, c'est pas quelque chose qu'on va repousser. On est tout à fait favorables à ce que entre les Etats-Unis et l'Europe, oui, il y ait un accord qui puisse se trouver. Mais un accord, c'est quelque chose qui tient compte des grands enjeux à la fois économiques, sanitaires et environnementaux et ça ne peut pas être un modèle, en particulier celui de l'Amérique du Nord, qui s'imposerait à l'Europe", a développé M. Le Foll.

"Nous avons, nous, des règles qu'il faut faire respecter et en particulier sur l'agriculture", a souligné le porte-parole du gouvernement, également ministre de l'Agriculture. "On n'acceptera pas un accord qui mettrait en cause en particulier des lignes rouges". "Il y a des points durs sur lesquels la France ne cèdera pas: la viande bovine est un produit sensible", a précisé M. Le Foll, alors que la fédération des producteurs bovins (FNB) a de nouveau réclamé lundi "l'exclusion de ce secteur du champ de négociations". Elle redoute surtout la confrontation du modèle national, relativement familial, en pâture et sans hormone de croissance, avec le modèle américain intensif et industrialisé des "feed lots" de plusieurs dizaines de milliers de têtes.

Sur le même sujet

Commentaires 2

zub

comment faire confiance à des paroles politiciennes de négociations ultra secrètes malheureusement découvertes par Greenpeace ? Honte à notre syndicat majoritaire : à peine nos journalistes y prêtent intérêt; alors qu'on perçoit 100 fois mieux Nicolas Hulot et Greepeace sur la catastrophe préparée par les sociétés supra-nationales manipulatrices des marionnettes politiciennes...

beberino

vendons nos vaches pendant qu elles ont encore un peut de valeur !!!!!
ils vont nous brader la France va pas peser suffisamment lourd pour négocier !!!!

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier