Transport 44 tonnes : La FNSEA attend une « réponse positive » prochainement

Les agriculteurs attendent une « réponse positive dans les prochains jours » sur le transport routier à 44 tonnes comme le réclament les secteurs agricole et agroalimentaire, a déclaré la FNSEA, à l'issue d'une réunion avec Nicolas Sarkozy.

Le président de la République est « mobilisé sur les dossiers et les enjeux agricoles », s'est félicité Jean-Michel Lemétayer, président de la FNSEA, qui a rencontré le chef de l'Etat.

Après avoir longtemps semblé peu concerné par ce secteur, Nicolas Sarkozy s'est prononcé à plusieurs reprises ces dernières semaines sur les difficultés de l'agriculture, confrontée à sa plus grave crise de ces trente dernières années. Au cours de la rencontre, M. Lemétayer a insisté sur la nécessité pour la France d'« améliorer la compétitivité » de son agriculture qui ne cesse de perdre du terrain face à ses principaux concurrents comme l'Allemagne.

« L'enjeu est vraiment de se mobiliser sur ces facteurs de compétitivité », selon M. Lemétayer. Il a cité l'exemple du transport routier à 44 tonnes. De longue date, les agriculteurs et l'industrie agroalimentaire réclament de pouvoir transporter les marchandises sur des 44 tonnes, comme c'est déjà le cas dans nombre d'autres pays européens où certains autorisent même les 50 tonnes. Pour les professionnels c'est un cas typique de distorsion de concurrence. « Un engagement est pris », selon M. Lemétayer qui attend une « réponse positive dans les prochains jours ». « Les agriculteurs jugeront sur les actes », a ajouté M. Lemétayer. Le dossier des retraites, que les agriculteurs souhaitent voir augmenter, sera abordé lors d'une rencontre le 11 mai avec le ministre du Travail Eric Woerth, a aussi annoncé M. Lemétayer.

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier