Un nouveau président à la région FERMIER GRAND EST

Avenir agricole et rural de la Haute Marne 52

Loi d’avenir et élections ont retenu l’attention des délégués fermiers du Grand-est, réunis à Nancy le 14 janvier, en vue de la préparation de leur prochain congrès.

Des revendications non entendues

Les représentants fermiers des Fdsea du Grand-est sont déçus de la teneur de la loi d’avenir telle que votée en première lecture à l’Assemblée Nationale. Ils s’en sont fait l’écho lors de leur réunion régionale le 14 janvier à Nancy-Laxou. 

Les délégués fermiers s’opposent fortement aux modifications législatives programmées dans la loi d’avenir liées au bail environnemental et à la mise à disposition des biens loués au profit «d’une personne morale à vocation agricole». Le bail rural comprenant des clauses environnementales pourrait être mis en œuvre sur l’ensemble du territoire, peu importe la qualité du bailleur et le lieu de situation des biens loués. A ce jour, ces baux ne peuvent être conclus que par certains bailleurs (collectivité ….) ou uniquement dans des zonages bien identifiés (Natura 2000, espace naturel sensible …..).

Les délégués fermiers regrettent par ailleurs que certaines de leurs revendications n’aient pu aboutir. Elles traitent des baux co-preneurs, de la cession élargie du bail à ferme, du fonds agricole…

Un ardennais succède à un alsacien

Toutefois, les délégués soulignent avec satisfaction que le projet de loi modifie le régime de la reprise des biens loués par le bailleur, au motif que le fermier a atteint l’âge légal de la retraite en fin de bail. Désormais, le preneur aura la possibilité de reporter l’effet du congé à la date où celui-ci aura atteint l’âge de la retraite à taux plein. Le projet de loi a fait l’objet d’un premier vote à l’Assemblée nationale. Les fermiers restent donc, plus que jamais, vigilants sur son évolution et entendent bien solliciter les sénateurs pour obtenir des amendements sur les points évoqués ci-dessus.

L’ensemble de ces questions devra être suivi plus particulièrement par Benoit Gatinois, nouvellement élu à la présidence de la région Fermiers Grand-est.

Rémy Willmann, exploitant agricole en Alsace, s’est démis de ses fonctions, suite à son départ en retraite. Sylvie Le Brun, présidente de la section nationale des fermiers et métayers, a salué le travail mené par Rémy Willmann, en sa qualité de président régional et de vice-président de la SNFM. A noter que Laurent Fischer, ancien président des JA et membre du bureau de la Fdsea 67 succède à Rémy Willmann pour représenter son département.

Benoit Gatinois, nouvellement élu, exploitant agricole dans les Ardennes, est responsable depuis de nombreuses années de sa section fermiers départementale. Il préside également un GFA mutuel. Il est locataire de plus de 80 % de son exploitation. Il s’est engagé auprès des fermiers à mener au mieux sa responsabilité afin que le statut du fermage perdure. Il a entre autres donné rendez-vous à l’ensemble des délégués au congrès des fermiers qui se réunira à Limoges les 19 et 20 février prochain.

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier