Une formation pour acheter et utiliser les produits phytosanitaires

CA 63 BOISSIER

Une formation pour acheter et utiliser les produits phytosanitaires
Les agriculteurs devront au 1er janvier 2015 justifier d'un certificat pour utiliser les produits phytosanitaires

De janvier à juin dernier, des céréaliers et des éleveurs ont suivi une formation pour obtenir le certificat indispensable dès 2015, pour l'achat et l'utilisation de produits phytosanitaires

Se former à l'utilisation des phytos

Dès le 1er janvier 2015, les agriculteurs devront, pour acheter et utiliser des produits phytosanitaires, justifier d'un certificat obtenu après une formation "Certiphyto". Conseillers, techniciens, magasiniers… qui interviennent dans ce domaine doivent également l'avoir obtenu.

Pour faire face à cette exigence la Chambre d'Agriculture du Puy-de-Dôme a conduit 34 formations, sur 6 mois dans les Petites régions agricoles (voir graphique).

"Dans chaque session, on a constaté un peu d'inquiétude de la part des participants quant à la faisabilité de la réduction des produits phytosanitaires dans le cadre départemental." Sylvain Mialon ingénieur au service Agronomie et Environnement, animateur de ces stages, a également recueilli plusieurs remarques sur ce plan écophyto.

Une formation pour acheter et utiliser les produits phytosanitaires

Les interrogations des agriculteurs

Les plus fréquentes portent sur la réduction de l’utilisation de produits phytosanitaires : "les efforts réalisés ces dernières années ne sont pas pris en compte ; réduire oui mais quelles conséquences économiques à moyen et surtout à long terme (gestion enherbement des parcelles, maintien des filières qualités) ?" Les agriculteurs souhaitent aussi une prise en compte des autres utilisateurs : villes, industries, particuliers…

Les participants se sont également interrogés sur la protection de l’utilisateur, et ont relevé "un manque d’informations concrètes, un étiquetage peut lisible et peu compréhensible". Beaucoup ont demandé "une plus grande disponibilité des EPI (équipement de protection individuel), ainsi qu'un effort de la part des « boîtes phytos », notamment sur les emballages."

Des essais sur le terrain

Un GIS (groupement d'intérêt scientifique), a mis en place des essais concernant le plan écophyto à la ferme du lycée agricole de Marmilhat.

Les participants au réseau de ferme écophyto, expérimentent également des techniques dites alternatives, afin par exemple de mesurer les conséquences de l'allongement des rotations et sur l'utilisation de produits phytosanitaires.

Plusieurs exploitants n'ont pas pu participer à cette formation faute de place. Ils apparaissent sur une liste d'attente et seront contactés pour suivre des stages en janvier 2012.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier