Une hausse moins forte des immatriculations de tracteurs neufs

Raphaël Lecocq

Une hausse moins forte des immatriculations de tracteurs neufs
(Kubota)

Les immatriculations de tracteurs neufs ont progressé de «seulement» 7,9 % en juin. Depuis début janvier, la hausse est de 13,3 %. Au final, 2012 ne devrait tracter ni plus fort ni moins fort que 2011.

Avec + 4,3 %, le mois de mai avait marqué une première inflexion de la courbe haussière et le mois de juin, avec + 7,9 %, l’a confirmé. Axema, l’Union des industriels de l’agroéquipement, nous avait en effet habitués depuis de longs mois à des progressions à deux chiffres du marché des tracteurs neufs en France. Cependant, les chiffres communiqués ne sont pas totalement surprenants, dans la mesure où Axema mise pour cette année sur un marché équivalent à celui enregistré en 2011.

Si les prévisions sont justes, le second semestre devrait donc confirmer un atterrissage en douceur du marché, dont il faut rappeler qu’il progresse de manière ininterrompue depuis fin 2010. Dans le détail, les tracteurs standards à quatre roues motrices, qui représentent environ les deux tiers du marché global, continuent de bien se vendre, avec une progression de 15,2 % des immatriculations sur le semestre. Les chargeurs télescopiques progressent aussi fortement (+ 34,9 %) mais sur une base d’unités bien moindre. Les tracteurs spécialisés à quatre roues motrices progressent quant à eux de 3,4 %. Les tracteurs pour espaces verts accusent par contre un retrait de 7,1 % depuis le début de l’année.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 3

cactus

normal on ne veut que la disparition de leur utilisateurs !!!!!!!!!!!!!

120

malheureusement tout ce qui brille n'est pas d'or...

Averonet

Ben alors tout va bien dans l'Agriculture. J'ai compris pourquoi on ne voit que des tracteurs neufs dans nos manifestations.

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires