Union Aubrac : Le « National Aubrac » attend son Sommet de l'Elevage

Eva DZ

L'année 2008 sera celle de l'Aubrac. En attendant le rendez-vous national en octobre prochain au Sommet de l'Elevage à Cournon-Clermont-Ferrand, les éleveurs de l'Union Aubrac ont montré leur attachement à leur race en participant en très grand nombre à l'assemblée générale de l'association qui s'est tenue à Laguiole.

Salle des fêtes comble à Laguiole pour accueillir les adhérents de l'Union Aubrac. Aveyronnais, Lozériens, Cantaliens et éleveurs de Haute-Loire ont répondu présents à l'invitation du président Henry Peyrac. Preuve de l'intérêt des éleveurs pour leur race, cette grosse affluence a fait «chaud au coeur» des responsables de l'association pour la sélection de la race Aubrac. D'autant que les prochaines échéances sont importantes au premier rang desquelles, le concours «très» Spécial Aubrac dans deux mois tout juste au Sommet de l'Elevage à Cournon.
Le plus grand nombre d'éleveurs Aubrac devraient participer à ce rendez-vous qui se veut être un «rassemblement» et une «présentation raciale collective», aux dires d'Henry Peyrac. Comptant sur le professionnalisme et le sérieux de tous, le président de l'Union Aubrac veut «redonner un nouveau souffle, un élan supplémentaire à notre race». Une vente aux enchères est également programmée à cette occasion.

Adhérents en hausse

Si quelques travaux doivent être entrepris sur l'orientation raciale, les responsables de l'association ont affiché leur satisfaction à plusieurs niveaux : la bonne santé de la structure accompagnée d'une progression du nombre d'adhérents dépassant les 600 en juin 2008. L'Aveyron compte toujours le plus grand nombre d'adhérents (223), suivi de la Lozère (147) puis du Cantal (128), 43 hors du berceau de race et une quarantaine de nouveaux adhérents. Cette augmentation du nombre d'adhérents entraîne forcément une augmentation du nombre de vaches inscrites avec une particularité : un effectif important et en croissance par éleveur. Ainsi l'Union Aubrac dénombre 60 à 61 vaches mères par adhérent, un résultat bien au-dessus des autres races et dont se félicite le directeur, Jacques Renou.

Source La Volonté Paysanne

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires