Union européenne : Les OGM divisent toujours les ministres européens

SC

Faute de majorité qualifiée, les ministres européens de l'Agriculture n'ont pas réussi à se mettre d'accord sur cinq demandes d'autorisation de plantes OGM.

Les ministres étaient appelés à se prononcer sur des autorisations de commercialisation de quatre variétés de maïs génétiquement modifié et d'une de pomme de terre. Faute d'accord des ministres européens de l'Agriculture, le dossier va revenir à la Commission qui devra prendre une décision. S'appuyant sur l'avis de l'Agence européenne de la sécurité alimentaire (AFSA), cette décision devrait probablement être positive. En effet, l'AFSA ne considère pas ces plantes transgéniques comme dangereuses.

Une pomme de terre « toute amidon »

Ces autorisations de commercialisation concernent des variétés de maïs du groupe américain Monsanto et du suisse Syngenta. Destinés à l'alimentation humaine et animale, ces OGM ont été conçus pour pouvoir résister à certaines maladies ou parasites.

Le cinquième produit est une variété de pomme de terre du groupe allemand BASF, l'Amflora. Déjà, l'année dernière, BASF avait demandé une autorisation pour la culture et l'utilisation industrielle de cette pomme de terre « toute en amidon», composée à 98% d'amylopectine. Le dossier a été, là encore, renvoyé vers la Commission. Cette fois, BASF veut pouvoir l'utiliser dans l'alimentation du bétail et dans l'alimentation humaine.

Source AFP

Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier