USA : Monsanto prépare les blés OGM de demain

SC

Le producteur américain de semences Monsanto étend son portefeuille au blé, avec l'acquisition de WestBred, société américaine spécialisée dans les semences de céréales.

WestBred, basée dans le Montana, possède des germoplasmes (matériaux génétiques) de toutes les variétés de blé, indispensables pour la mise en place de blé OGM.

«Nos compétences, acquises en croisements et biotechnologie pour nos produits principaux (maïs, soja, coton) peuvent être transposées au blé», explique Carl Casale, vice-président exécutif du groupe chargé de la stratégie mondiale.

« Étant donné les régions où pousse le blé, les difficultés majeures sont le besoin d'eau et les engrais et nous croyons que nous avons aujourd'hui les outils techniques pour aider les cultivateurs à les résoudre », justifie-t-il.

Vers la mise en culture d'un blé transgénique ?

Actuellement, aucun blé OGM n'est commercialisé dans le monde. Il y a cinq ans, Monsanto retirait sa demande d'homologation de la variété de blé Roundup Ready, capable de résister à l'herbicide du même nom, arguant qu'elle n'était pas commercialement rentable.

Pourtant, à la mi-mai, plusieurs organisations du Canada, des USA et de l'Australie, réunissant des producteurs, des meuneries et des agences de promotion du blé, ont publié une déclaration conjointe dans laquelle ils plaident pour une reprise de la recherche et s'engagent à commercialiser les blés OGM de façon coordonnée.

Plusieurs firmes agrochimiques, parmi lesquelles Monsanto, ont alors fait part de leur volonté d'obtenir une autorisation de commercialisation pour un blé génétiquement modifié.

Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier