Valls annonce une baisse de 7 points des cotisations et une "année blanche sociale" la FNSEA se dit satisfaite

Valls annonce une baisse de 7 points des cotisations et une "année blanche sociale" la FNSEA se dit satisfaite

Manuel Valls a annoncé mercredi à l'Assemblée nationale une baisse de sept points des cotisations sociales de tous les agriculteurs, ainsi qu'une "année blanche sociale" pour tous les agriculteurs ayant dégagé de très faibles revenus en 2015, afin de répondre à la crise agricole. Xavier Beulin, président de la FNSEA a déclaré être satisfait de la baisse des charges.

Le Premier ministre, qui venait de recevoir à Matignon le patron de la FNSEA Xavier Beulin et le président des Jeunes Agriculteurs Thomas Diemer, a dit leur avoir demandé de "faire cesser les manifestations d'agriculteurs". Lors de la séance des questions au gouvernement, M. Valls a annoncé "une nouvelle baisse de charges sociales de 7 points, immédiate et pour tous les agriculteurs, et une année blanche sociale pour tous les agriculteurs qui auront dégagé un très faible revenu en 2015".

Cette année blanche sociale se traduira par "un report automatique d'un an, reconductible dans la limite de trois ans, sans aucune démarche de l'agriculteur, sans pénalité ou intérêt de retard, de toutes les cotisations sociales 2016", a-t-il précisé, en réponse à une question du député PS Germinal Peiro. La baisse des cotisations se fera elle via un "décret", a expliqué le chef du gouvernement, sans dire quand celui-ci serait publié.  

"Si nécessaire"

Le Premier ministre a également évoqué, via la future loi "Sapin 2", des "mesures complémentaires de rééquilibrage des relations commerciales" entre les producteurs agricoles et la grande distribution, "si nécessaire". Alors que les manifestations d'agriculteurs se multipliaient, dans l'ouest de la France notamment, François Hollande avait annoncé jeudi dernier une baisse de cotisations sociales des agriculteurs, mais sans en donner le montant. La FNSEA, demandait une baisse de 10 points des charges sociales des agriculteurs, de 45 à 35%, une mesure chiffrée à 600 millions d'euros, pour permettre à l'agriculture française de redevenir compétitive face aux autres pays européens.

Dans les faits, les agriculteurs payent aujourd'hui 42% de charges sociales grâce à une prise en charge, depuis janvier 2015, des allocations familiales équivalentes à 3 points. Cumulée à cette baisse, la baisse totale de cotisations s'élève à dix points, a souligné M. Valls. "C'est plus que (ce que) demandaient les représentants du monde agricole que nous venons de rencontrer", a-t-il affirmé. Xavier Beulin doit s'exprimer à 16H00 lors d'une conférence de presse.

La FNSEA satisfaite

"Il y a des avancées aujourd'hui, je les salue", a indiqué le président du principal syndicat agricole français Xavier Beulin, mais "la satisfaction va venir le jour où nous aurons avancé sur les trois sujets qui sont devant nous aujourd'hui": l'Europe, les normes et autres régulations et la capacité à restaurer les prix, a-t-il ajouté. Il appelle donc "solennellement tous (se)s collègues a faire preuve de mesure", mais ne demande pas la fin des manifestations.M. Beulin estime également que "l'Europe ne peut pas s'affranchir d'un dispositif structurel de gestion de crise qui doit nous amener à réguler le marché et le niveau de prix à l'intérieur des frontières européennes".

Source avec AFP

Sur le même sujet

Commentaires 72

steph

A l'attention de dadada : arrête de dire n'importe quoi, tu es à côté de tes pompes... TON AIGREUR t'aveugle... Tu parles du cas des autres sans savoir et tu n'élèves pas le niveau du débat. Continues à te comporter de la sorte et les ministres , comme tu dis si bien, peuvent dormir sur leurs deux oreilles... Si j'étais aussi simpliste que toi, je ferai des réflections du genre: je suis allé en vacances en normandie l'année dernière et j'ai vu des éleveurs avec des tracteurs de 250 chevaux et des charrues 6 corps donc les éleveurs sont des nantis!!!! CHERCHEZ L'ERREUR.....
L'agriculture va mal et tu cherches des boucs émissaires, à savoir les céréaliers... Imbécilité.. Propose des solutions , comme par exemple : interdire de scinder les sociétés pour toucher plusieurs fois la surprime des 50 premiers hectares...

doubidou

@chisel22 le constat est lucide comme celui de crackers les agriculteurs seraient ils entrain de changer? cerealier dans les bones zones va veut dire pas que la beauce de bonnes parties de l ile de france de la somme la picardie, le nord , on a offert les primes les plus elevées a ces zones pdt des decennies , c'est plus jeune quand j'ai travaillé dans un centre de gestion que j'ai pu comprendre commet se passait vraiment les choses qui decidaient ou comment certains accumulaient des patrimoines considerables pednat que d'autres crever en tirmant bien dur mais cela n'a pas changé

dadada

@steph tu as raison mon cousin lui meme a 80 ha en beauce , il n'est pas du tout en deficit depuis 2 ans puisque la realité c'est que tous les deficits enregistrés comme tel comptablement sont imputables aux impots et msa issues d'excellente années precedentes donc cette année ce sera un deficit reel oui pas l'année d'avant ensuite mon cousin et son pere avant ont tres tres bien vécu des betteraves , patates et autres contrats industriels disponibles la bas enbonnes terres , ils ont donc tres tres bien vecu avec 80Ha soit un mi temps de travail , aujourd'hui on ne peut pas se plaindre de ne pas gagner sa vie en etant cerealier sur 80ha puisque c'est un mi temps tout juste et si ce n'est pas un mi temps c'est alors que tu prends de la valeur ajoutée sur d'autres productions et que donc tu n'es pas a plaindre , c'est dingue que des types arrivent a se plaindre en ayant vecu toute leur vie sur 80ha sans peiné en profitant de la vie de leurs enfants pendant que d'autres 100km avec 200ha n'arrivaient toujours pas a joindre les 2 bouts , un beauceron c comme un ministre faut qu'il sorte pour voir la vraie vie

chisel22

comment continuer de cautionner un syndicat qui a defendu par le biais de la cogestion un desequilibre innadmissible de repartition des aides europeennes?
un cerealier du grand bassin parisien touche 150 à 200 euros de plus a l hectare que son homologue des zones intermediaires a faible potentiel!
De plus il recolte deux tonnes /ha de plus en moyenne
Faites l'addition: cela represente au minimum une difference de 450 euros de produit brut/ha ,donc 90000 euros par an pour une ferme de 200 ha ....avec cette somme je n aurais pas besoin d une annee blanche.Je ne dis pas que le cerealier des bonnes zones gagne trop,je dis simplement qu il s est taillé une belle part du gateau grace a des elus sans scrupules de la trempe de monsieur Beulin
Comment Monsieur Beulin ose t il encore avoir le toupet de nous representer?(sa ferme est evidemment situee dans la bonne zone)
Monsieur Beulin est invité à l assemblee generale de la FDSEA de la Nievre il recevra surement le meilleur acceuil !

éleveur49

cela semble facile pour un certains nombres de critiquer ceux qui ont le courage de s'engager pour défendre la profession agricole notamment au sein de la FNSEA .Avez vous, vous le courage ne serait que de cotiser à un syndicat?. Merci et bravo à l'équipe de Xavier qui avec son maillage sur l'ensemble du territoire est une puissance qu'il faut valoriser. Soyons humble et constructif plutôt que critique et destructeur. Nous avons tout à gagner à rester unis .Ce n'est pas une leçon que je veux donner mais juste un ressenti de ma part

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier