Vandalisme : La maison d'un ancien responsable syndical taguée

SC

Dans la nuit de vendredi à samedi, un nouvel acte de vandalisme a été commis. Après l'exploitation d'Henri Brichart, président de la FNPL, c'est la maison d'un ancien syndicaliste, Régis Chevallier, qui a été taguée.

Selon le journal Ouest-France, les vandales ont tagué des inscription hostiles à la FNSEA comme «KGB» ou «assassin de paysans», sur la maison de Régis Chevallier, président de la Chambre d'agriculture de l'Orne, au Mêle-sur-Sarthe. L'habitation est en cours de construction et non encore habitée.

Régis Chevallier, ancien président de la FDSEA de l'Orne et ancien élu à la Fédération nationale des producteurs laitiers, a déposé plainte.

«C'est odieux de s'attaquer aux personnes avec des accusations aussi graves. En 25 ans de militantisme, jamais je ne me suis attaqué aux biens ni aux personnes. C'est vraiment insupportable», a-t-il confié à Ouest-France. Mathieu Périer, le représentant ornais de l'association des producteurs de lait indépendants (Apli), souvent critique vis-à-vis de la FNSEA, a vivement condamné un «acte de vandalisme grave […] qui se résume à de la lâcheté et de la violence gratuite ». L'enquête de gendarmerie suit son cours.

«Ces actes n'ont rien à voir avec le syndicalisme et les valeurs que nous défendons. Ces attaques incessantes ne nous détourneront pas de notre mission et de nos convictions» réagit la FNSEA et les JA dans un communiqué commun.

La FNPL condamne également, sans réserves, ces actes de vandalisme. «Ils affectent non seulement les syndicalistes et leur famille, mais aussi l'ensemble du monde agricole» estime le syndicat.

Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier