Var : Plus de 3.000 moutons emportés par les flots

Quatre jours après des pluies torrentielles meurtrières dans le Var, le recensement des dégâts occasionnés à l'agriculture a débuté.

Les éleveurs d'ovins sont particulièrement atteints. Plus de 3.000 moutons et brebis, qui paissaient dans les champs en attendant le début de la transhumance dimanche, ont été emportés par les flots, comme l'ont également été 100 chevaux.

A lui seul, l'éleveur Eric Féménia a perdu plus de 1.000 bêtes en pâturage à Vidauban. « C'est un désastre, une vie anéantie en cinq minutes », se lamente-t-il, ignorant encore comment son préjudice sera réparé.


Toute la vallée de l'Argens est dévastée

L'étendue des dommages causés aux cultures dans ce département où 38.000 personnes vivent plus ou moins directement de l'agriculture, sera plus longue à connaître, souligne la Chambre d'agriculture (CA) du Var.

« Nous sommes encore en phase de recensement des secteurs les plus touchés. Il faut attendre que l'eau se retire », explique Camille Béranger, chargée de missions. Mais déjà la plaine de l'Argens, entre Fréjus et Saint-Aygulf, apparaît particulièrement sinistrée.

« Toute la vallée de l'Argens est dévastée, c'est-à-dire toutes les entreprises horticoles, la viticulture, les pépinières, il n'y a plus rien », énumère le président de la CA, Alain Bacciano.


Bergeries inondées, machines abîmées

Les cultures maraîchères - melons, salades, courgettes, tomates... - ne sont pas en meilleur état. « Des plantations entières sont submergées, et on sait qu'au bout de trois jours, tout est perdu », souligne Alain Bacciano. Les dégâts matériels rapportés par les exploitants sont aussi importants : bergeries inondées, véhicules emportés, machines abîmées.

Pour faciliter les démarches des entreprises et agriculteurs sinistrés, la préfecture du Var a annoncé la mise en place de deux guichets à Draguignan et Fréjus (rassemblant CCI, Chambre des métiers et Chambre d'agriculture) tandis que des facilités bancaires vont être octroyées, les dettes fiscales et sociales étalées, la relation avec les assurances facilitée et des procédures de chômage technique mises en oeuvre.

Source d'après AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier