Vendée : Aider les agriculteurs à s'installer en élevage bovins

vendee agricole

La réalité est là : s'installer aujourd'hui est difficile. Heureusement, des organismes agricoles proposent un véritable soutien à ces agriculteurs qui souhaitent s'installer.

À l'heure où il est de plus en plus difficile pour les jeunes agriculteurs de s'installer, et ce, pour des raisons financières voire techniques, des organismes agricoles proposent des aides adaptées à leurs besoins.
Parmi ces organismes, le Groupement des éleveurs de l'Ouest (GEO) a mis en place, depuis un an, un partenariat avec le Crédit agricole Atlantique Vendée dans le but d'aider les jeunes à s'installer en cheptel allaitant. « Il nous semblait fondamental de soutenir les éleveurs de vaches allaitantes car les femelles sont avant tout l'origine de l'élevage de bovins et il serait dangereux de ne pas les maintenir. », souligne Christophe Chaigneau, responsable marché au Crédit agricole en Vendée.

Une aide financière, des conseils pratiques

« Nous voulions proposer une aide aux jeunes agriculteurs, certes financière, car pour s'installer aujourd'hui il faut réunir un capital important, mais pas seulement, présente Mickaël Bazantay, administrateur GEO et éleveur en viande bovine en Maine-et-Loire. Nous souhaitions également leur apporter des conseils pour qu'ils aient toutes les chances de leur côté pour réussir leur installation. »
Ainsi, d'un côté, le Crédit agricole s'engage à accorder aux jeunes agriculteurs, dont la demande a été validée par GEO, un prêt moyen terme - au maximum, 70 000€, montant correspondant à la reprise d'au moins 50 vaches allaitantes et remboursable sur 12 ans - complémentaire au prêt Jeune agriculteur. Cumulées, les participations du GEO et du Crédit agricole aboutissent à une bonification de 1,5%.
En parallèle, GEO apporte, de son côté, une aide technico-économique, génétique, sanitaire et foncière notamment par rapport au choix et à l'aménagement d'un bâtiment.

15 jeunes agriculteurs aidés

Au terme de cette première année de partenariat, GEO et le Crédit agricole constatent que 15 jeunes agriculteurs ont bénéficié de ce prêt bonifié. Ce qui équivaut au maintien d'un cheptel de 950 vaches allaitantes. Au final, une quarantaine de demandes auront été déposées auprès du GEO. « Certaines ont été rejetées car nous attachons de l'importance à ce que le jeune agriculteur soit adhérent à une structure de contrôle de performance. », explique Mickaël Bazantay.
Actuellement, 10 autres projets sont à l'étude et au taux actuel du marché au premier semestre 2009 (5%), les jeunes agriculteurs bénéficient d'un prêt à taux fixe de 3,5%. Renseignements au 02.51.48.45.67.

Allaitant et jeune bovin : Deux aides pour l'avenir élevage avec la Cavac

La Cavac propose, dans le cadre de l'installation en filière bovine, deux aides : l'avenir Élevage allaitant et l'avenir Élevage jeune bovin.
L'avenir Élevage allaitant consiste à une avance de trésorerie sans intérêt de 600€ par vache allaitante avec différé de remboursement. Cette aide financière est également accompagnée d'un suivi technique sur l'alimentation, le sanitaire, le bâtiment, l'économique.
L'avenir Élevage jeune bovin s'adresse aux agriculteurs qui ont un projet d'installation comportant un atelier de jeunes bovins. Pendant 6 ans, la Cavac propose de sécuriser la rentabilité de l'engraissement des jeunes bovins, qu'ils soient nés sur l'exploitation ou achetés, par une marge minimum tenant compte du prix du maigre, d'un coût de production indexé sur le prix du maïs et des aliments, de l'amortissement du bâtiment et du matériel et de la rémunération de la main d'oeuvre. Renseignements au 02.51.47.77.77.

Source vendee agricole

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier