Vendée : Charolais : répétition générale avant le National 2009

Le 18e salon du charolais de l'Arc atlantique aura lieu à La Roche-sur-Yon, les 21 et 22 novembre. Près de 500 bovins seront présentés au jury et au public par des éleveurs de tout l'Ouest. Dégustation de viande à l'appui.
« Toutes les organisations agricoles peuvent adhérer au salon du charolais de l'Arc Atlantique, ce qui est assez unique en France. C'est aussi un grand moment d'échanges avec les acteurs de la filière viande, et une vraie vitrine de la race bovine charolaise. Cette année, sept délégations étrangères, de l'Angleterre au Danemark en passant par l'Espagne ou le Portugal ont confirmé leur venue », rappelle d'emblée Robert Remaud, président de ce grand rendez-vous annuel à La Roche-sur-Yon. La 18e édition se déroulera les vendredi 21 et samedi 22 novembre, au parc des expositions des Oudairies (1). L'inauguration officielle aura lieu le samedi, à 11 h 30. Vingt-trois partenaires seront présents dans les stands (techniques, génétiques et agroalimentaires). Dans un contexte agricole difficile en général, nul doute que les fluctuations des prix de la viande et des céréales alimenteront aussi les conversations. Le salon yonnais est le seul qui présente de jeunes animaux de 10-12 mois et des animaux adultes aux prix d'honneur et d'ensemble (dont le prix du Trophée de l'Ouest). Sans compter le classement des femelles de viande, et la vente unique de jeunes reproducteurs.

A noter que les 26, 27 et 28 août 2009, le 1er National charolais aura lieu à La Roche-sur-Yon, grâce notamment à l'appui d'Albert Merlet - qui préside l'UPRA France - et à la réputation des organisateurs. Le Salon du charolais de l'Arc atlantique a acquis depuis longtemps ses lettres de noblesse au niveau national, avec cette année 81 éleveurs de 16 départements de l'Ouest. Entendez par là, une grande région qui n'a rien à envier aujourd'hui, en matière de qualité de viande et de génétique, à la Nièvre, le Cher ou l'Allier, berceau de la race. Ici, la Vendée arrive en tête du nombre d'élevages charolais (devant les Deux-Sèvres), avec quelque 2 000 éleveurs et 120 000 vaches allaitantes, quasiment les deux tiers du cheptel bovin total. La qualité des cheptels est réputée, avec des animaux dont la finesse du squelette donne un bon rapport qualité-prix. L'autre berceau de la Charolaise.

(1) Ouvert les deux jours de 8 h 30 à 18 h. Tarif : 3,5 €. Vendredi et samedi : classement des animaux. Vendredi à 16 h : vente aux enchères de quinze jeunes reproducteurs de l'année organisée par le GESCO. Samedi midi : présentation des lauréats. Restauration sur place, et dégustation de viande charolaise. Renseignements : 02 51 36 83 23.

Source vendée agricole

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier