Pleinchamp.com, votre site d’expertise agricole - Retour à l'accueil
Facebook Twitter Google+ Youtube

Vos Services Experts

  • Météo
  • Grandes cultures
  • Élevage
  • Viticulture
  • Viticulture
  • Énergie
Agriculteurs, clients du Crédit Agricole, informez-vous ici

Mon espace
Pleinchamp

Mot de passe oublié ?
Imprimer
  • Accueil
  • >
  • Actualités générales
  • >
  • Actualités
  • >
  • Vendée : Déchets : Les JA préfèrent traiter en collectif
La Vendée Agricole

10/01/08
Vendée - Actualités générales

Vendée : Déchets : Les JA préfèrent traiter en collectif

Le dernier conseil d'administration 2007 des JA85 était décentralisé aux Herbiers avec, en préambule, la présentation du système de traitement des déchets d'abattoirs et des effluents d'élevage de la société Rougié.

Le 20 décembre dernier, Patricio Correia et les jeunes du canton des Herbiers ont accueilli le dernier conseil d'administration 2007 des Jeunes Agriculteurs. Au programme de la matinée, les administrateurs ont rencontré Gabriel Bonnin, responsables des Etablissements Rougié-Euralis aux Herbiers, (spécialisée en production de foie gras) qui leur a présenté la gestion des déchets au sein de son entreprise.
Lors de la création de Rougié en 1988, Gabriel Bonnin voulait produire du foie gras et avait omis de réfléchir à la gestion des déchets issus de son usine et aux effluents des élevages de canards. Vingt ans plus tard, les problématiques ont évolué : passage en ZES (zone d'excédents structurels) du canton, démarche de développement durable (réduction de la consommation des énergies fossiles), volonté de changer l'image perçue par le consommateur, avenir incertain des élevages avec les nouvelles réglementations.

Pour pérenniser l'activité du site, les responsables de Rougié ont dû revoir leur copie afin de s'adapter aux nouvelles contraintes réglementaires, environnementales et sociales. Une solution leur est apparue : gérer au mieux les déchets en construisant une usine de méthanisation couplée à une plateforme de compostage… ou comment transformer des déchets incommodants en énergie et fertilisants. Gabriel Bonnin et son équipe ont visité de nombreux sites à travers toute l'Europe pour mûrir ce projet.
Pour assurer la rentabilité de l'installation, trois postulats de départ ont été posés :
•ne pas dépasser un rayon de collecte des déchets de plus de 5 km ;
•ne pas utiliser d'intrants ayant pour fin l'alimentation humaine ;
•collecter différents types de déchets : propre à la production de l'usine (lisier, oeufs clairs, plumes…) et externes (boues de stations d'épuration, lisiers d'autres exploitations).

Et bientôt du méthane

Au final, dans la ZI du Bois Joli, à proximité du site de production Rougié, une usine de méthanisation pouvant traiter jusqu'à 20 000 tonnes de déchets a été bâtie et sera mise en route début 2008. Rougié est la première entreprise à avoir construit un projet d'une telle envergure en France. L'usine pourra être autonome en eau chaude. A l'issu de la présentation, les Jeunes Agriculteurs et Gabriel Bonnin ont débattu au sujet des problèmes des excès d'effluents dans le bassin versant de la Bultière. L'usine de méthanisation prochainement en service pourrait prendre en charge une partie de ces excédents.
Pour Eric Coutand, président des Jeunes Agriculteurs de Vendée, le traitement des déchets doit se faire de manière collective, à l'image de l'initiative chez Rougié.

Un conseil d'administration tourné vers l'avenir

Après la matinée enrichissante chez Rougié le conseil d'administration des JA de Vendée s'est ensuite déroulé à l'IREO des Herbiers. Il a débuté par une minute de silence en souvenir de Charles Barreteau disparu il y a un an. Le principal sujet du conseil a été l'installation des jeunes. Un état de la situation des prêts bonifiés en Vendée a été réalisée par Freddy Thomas : des dossiers de demande d'aide, validés depuis longtemps, sont toujours en attente de financement (source DDA 85). La situation des aides à l'installation est préoccupante et met en péril l'installation future de jeunes. Cédric Mandin, du canton des Essarts et représentant au niveau national des JA, a renchéri en précisant que l'enveloppe de l'Etat à destination des installations serait réduite de 30 millions en 2008 par rapport à 2007. L'installation est le fer de lance du syndicat des Jeunes Agriculteurs. Tout doit être mis en oeuvre pour garantir aux jeunes qui s'installent une assise économique viable. Des réunions ont eu lieu fin décembre entre JA National et Michel Barnier, ministre de l'agriculture pour débattre de l'avenir des aides à l'installation.
Le conseil a ensuite fait le point sur l'avancement des différentes actions de communication : Demain je m'installe, Train de la Terre etc …

A vos agendas

Quelques-unes des animations et réunions prévues par les Jeunes Agriculteurs début 2008 :
•du mardi 5 au mercredi 7 février : session installation JA National à Laguiole, dans l'Aveyron, Tous les jeunes souhaitant y participer sont invités à se manifester auprès du bureau des JA au 02-51-36-84-07.
•mardi 5 février : Opération « Demain je m'installe »
•6-8 février : Voyage du Groupe Lait chez les JA des Pyrénées-Atlantiques (date limite d'inscription 10 janvier)
•mercredi 20 février : assemblée générale des JA de Vendée

Source : vendee agricole

vendee agricole
Imprimer

Derniers commentaires postés

Aide téléphonique

Besoin d'informations ? Cliquez ici ou contactez

(depuis un téléphone fixe en France métropolitaine,
 hors surcoût éventuel selon opérateur)
lundi-vendredi : 9h-18h ; samedi : 9h-16h