Vendée : Ensilage : Une herbe jeune de bonne qualité

vendee agricole

Démarrés dans le Sud, les enrubannages et les ensilages commencent cette semaine dans le bocage dans des parcelles drainées sur des ray grass à variété précoce.

Mardi dans une parcelle de ray grass italien de 12 hectares proche du bourg de Bournezeau, les éleveurs de la Cuma « l'Etanche » ensilent les premières parcelles fauchées vendredi dernier. Trois tracteurs attelés d'une remorque font un ballet régulier entre le champ et les deux silos couloirs de l'exploitation des frères Rineau. Démarré à 13 heures, sous un soleil tapant et un ciel sans nuages, ce premier chantier devrait être bouclé vers 16 heures. L'ensileuse, une 360 cv avale 3 ha à l'heure. Si la météo se maintient au beau fixe, le chantier - une vingtaine d'hectares de ray gras d'éleveurs laitiers et allaitants de la commune de Bournezeau - devrait être terminé ce vendredi.
«On avait prévu ensiler lundi, mais les 5 mm de dimanche ont repoussé l'ensilage d'une journée », relève Christophe Rineau. «Sans cette pluie, on aurait obtenu un meilleur pré-fanage : c'est un peu plus humide que l'an dernier, mais la qualité est au rendez vous avec ce ray gras précoce. Je pense que l'on va obtenir des taux de MS entre 20 et 22 %. Aujourd'hui, on a les conditions idéales pour ensiler.» Les silos se remplissent à toute allure. Les minutes sont comptées, le tracteur tasseur repousse et aplatit le fourrage vert dont les brins ont été hachés à 3,5 cm.
Sitôt les ensilages bouclés, ces éleveurs entameront une autre partie : le labour et le semis des maïs. «Certaines parcelles sont déjà labourées, mais d'autres plus humides ne sont pas encore travaillées. Je pense qu'en fin de semaine, on pourra réaliser des semis de maïs sur des parcelles labourées. Des producteurs de viande ont aussi prévu des semis derrière des ray gras semés en dérobé et récoltés en début de semaine et vont certainement labourer ces parcelles dès vendredi si le temps le permet. »

Février et mars ont manqué d'eau

Dans le Nord bocage, l'ensilage démarre timidement chez les éleveurs laitiers. Dans la région Est Collines, la pousse de l'herbe a été tardive du fait de la prolongation de l'hiver et de faible pluviométrie de février et mars. Avec la douceur d'avril, et le retour des pluies, l'herbe a bien poussé. « Les premiers ensilages démarrent, doucement et ils se font en particulier dans les parcelles destinées à la culture du maïs. La qualité de l'herbe compte tenu de la météo de la semaine compensera une quantité un peu plus faible » indique Louis-Marie Rauturier, conseiller à la chambre d'agriculture. «Dans les cas d'associations de graminées et de trèfle incarnat, l'économie d'azote minéral est sensible et les rendements s'annoncent plutôt bons. Dans ces parcelles, il faudra trancher entre quantité et réserve en eau du sol pour ensiler. Mais la qualité sera bien là, si l'on prend le temps d'un bon préfanage. »

Source vendee agricole

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires