Vendée : Joseph Gaborit est décédé

vendee agricole

Le prédécesseur de Luc Guyau et de Christian Aimé à la chambre d'agriculture est décédé samedi dernier.

Joseph Gaborit nous a quittés à l'âge de 79 ans, samedi dernier au terme d'une maladie dont il souffrait depuis quatre mois. Comme beaucoup d'enfants de sa génération, Joseph avait quitté l'école à 12 ans puis avait ensuite suivi des cours par correspondance. Installé à la suite de ses parents dans la ferme qui jouxte le Puy du Fou, aux Epesses, il avait très vite pris des responsabilités dans sa commune et dans la profession, à commencer par la JAC dans les années cinquante puis les JA et la Fdsea aux côtés d'Auguste Grit, notamment. Il était décidément bien entouré puisque c'est dans son village natal qu'il avait aussi choisi Jeanne, son épouse qui lui donnera quatre filles.

Il était le fondateur – en 1961 - de la coopérative des producteurs de pomme de terre semence qui a son siège aux Epesses, et avait été élu à la présidence de la chambre d'agriculture durant trois mandats, de 1979 à 1995. Il avait aussi présidé la chambre régionale de 1989 à 1995 et avait également présidé le Parc interrégional du marais Poitevin. Enfin au nombre de ses nombreuses responsabilités, il avait aussi été élu au conseil régional des Pays de la Loire en 1986 jusqu'en 1998.
Joseph n'était pas que le voisin du Puy du Fou, il en était aussi un infatigable bénévole, encore très actif l'été dernier. Il était aussi un joueur de cartes et un sportif qui ne craignait pas de gravir à vélo les pentes du haut bocage. Jusqu'à ce que la maladie en décide autrement.
Sa sépulture a eu lieu mardi après-midi à 15 h aux Epesses en présence d'une foule nombreuse, venue de tous les horizons et très émue à l'évocation de son parcours et de son caractère serviable et affable.

Philippe de Villiers : « un grand président »

Dans un communiqué, Philippe de Villiers, président du conseil général, « salue respectueusement » la mémoire de Joseph Gaborit, « un grand président de la chambre d'agriculture, un homme de bons sens et un homme d'entreprise qui savait écouter, agir et créer. Joseph Gaborit était un homme de coeur qui s'est consacré avec beaucoup d'humilité au bien public. Son action restera ancrée dans nos mémoires comme un modèle de dévouement et d'efficacité. »

Source vendee agricole

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires