Menu
PleinchampTV Lettre d'info

Vendée : Lait : une hausse « nécessaire, relative et durable »

vendee agricole

La section lait de la Fdsea a pris acte des nouvelles modifications de la gestion de fin de campagne dans un contexte de hausse annoncée du prix du lait.

+ 0,1037 €/litre de lait 1er trimestre 2008

Les indicateurs économiques de la filière laitière française et européenne conduisent à une recommandation sur l'évolution du prix du lait payé au producteur au premier trimestre 2008 de + 0,1037 euros au litre par rapport aux prix payés au premier trimestre 2007. Après plusieurs années de baisse du prix du lait, la tendance s'est inversée au cours de l'année 2007 et le prix de 2008 devrait enfin permettre une amélioration du revenu des éleveurs. En effet, malgré la hausse du prix du lait en 2007, estimée à +7,7%, les comptes de l'agriculture font apparaître une baisse de 4% du revenu des producteurs de lait sur cette même année, liée, en particulier à la hausse de leurs charges.

Une hausse nécessaire

Marie-Thérèse Bonneau, présidente de la section et membre du bureau de La FNPL estime que « l'évolution du prix, en ce début d'année 2008, est absolument indispensable pour les éleveurs, durement touchés par la réforme de la politique agricole commune de 2003. Elle souligne la nécessaire prise en compte de cette situation par la grande distribution et sera très vigilante pour que, à l'instar de leurs collègues des autres pays européens, les producteurs de lait français bénéficient pleinement de l'amélioration du marché. »

Une hausse relative

Les membres de la section lait ont tenu à souligner que l'évolution à trois chiffres du prochain trimestre, ne s'additionne pas à celle connue au dernier trimestre 2008 (+58€/1000L). En effet, l'évolution se considère sur la base du prix du premier trimestre 2007 avec un prix selon la recommandation interprofessionnelle qui oscillait de 264 à 285 €/1000L, hors primes et compléments.

Une hausse durable

Sur l'année 2008, les premières projections indiquent une hausse en moyenne sur les 4 trimestres de l'ordre de 0,054 € au litre. Cette moyenne est calculée à partir de la prise en compte de l'augmentation dans les GMS et d'une dégradation du marché. Le lissage sur 12 mois n'apportant ses premiers effets qu'à partir du troisième, voire du quatrième trimestre de l'année 2008.

Nouvelles mesures de gestion de fin de campagne

« Cette année nous n'avons pas à freiner en fin et début d'année 2008 » s'accordent les responsables de la section. Les mesures pour permettre à ceux qui ont potentiellement les animaux et la place de garder ce potentiel de production en passant de 10 à 15% d'allocations minimum provisoires. Le forfait de petit producteur est passé de 100 000 à 140 000 L et la dépénalisation passe de 7 000 L à 10 000 L par numéro Onilait. Cette transparence à 10 000 L est à ajouter aux 15%. S'ajoute également dans le cadre de la fièvre catarrhale 10 000 L de forfait supplémentaire, avec application de la transparence. Ce supplément a été mis en place pour compenser les baisses de production laitières dans les zones concernées.
Ces volumes sont bien une possibilité de faire au-dessus de la référence et non des références historiques supplémentaires.

Source vendee agricole

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires