Vendée : Nuisibles : 400 cages pour piéger les corvidés

vendee agricole

La FDGdon organise cette année en lien avec les agriculteurs une campagne collective de piégeages des corvidés avec des cages dans cinq cantons.

Jusqu'à aujourd'hui, seule la Fédération départementale des groupements de défense contre les organismes nuisibles (FDGdon) et la Fédération des chasseurs pouvaient capturer les corvidés au moyen de cages. Cette année, l'opération va être amplifiée car les agriculteurs vont pouvoir eux mêmes réaliser le piégeage des corvidés classés nuisibles : corneilles noires, corbeaux freux et pies bavardes. Cette action va venir ainsi compléter, les opérations d'effarouchement qui s'avèrent aujourd'hui insuffisantes. Les attaques des corvidés sur semis de maïs et tournesol se sont amplifiées depuis l'arrêt de l'anthraquinone en protection des semences.
Pour cette première campagne de lutte collective, cinq cantons sont concernés : La Roche-sur-Yon, le Poiré-sur-Vie, Les Essarts, La Châtaigneraie, St-Fulgent, et Les Herbiers. L'opération vient d'être lancée sur le canton de La Roche-sur-Yon : elle devrait se dérouler du 6 au 16 avril. Pendant 15 jours, les agriculteurs vont disposer de 300 à 400 cages pour capturer les corvidés qui seront pris en charge par le service de l'équarissage.
Vendredi dernier, Johan Bornier directeur adjoint de la FDGdon et Sébastien Brard, technicien de la fédération ont présenté aux présidents de SEA, aux responsables locaux de la FDGdon et aux sociétés de chasse communales, les conditions de déroulement de l'opération. «Il s'agit de réaliser un maillage fin du territoire. Dans chaque commune, les responsables locaux devront identifier des agriculteurs ou chasseurs chargés de gérer les cages afin que leur noms soit inscrits dans un arrêté municipal de manière à ce qu'ils n'aient pas de démarches administratives à effectuer et qu'ils soient couverts juridiquement» a expliqué Johan Bornier.

D'abord dans le Pays yonnais

Pour le démarrage de l'opération, et notamment pour les 15 communes du Pays yonnais, la FDGedon fournit des appelants, des corneilles noires qui attirent bien leurs congénères mais aussi les corbeaux freux. Les cages seront fournies avec de la nourriture – des croquettes pour chiens. Pour la première semaine de lancement, 35 cages avec appelants vont être allouées sur les communes du Pays yonnais. L'objectif est de capturer dans un premier temps des corvidés qui serviront à leur tour d'appelants pour les 400 cages qui seront réparties dans les communes. « Réalisée en Bretagne, ce type de lutte collective commence à porter ses fruits. «Avec 4 cages, on peut estimer capturer, 10 corvidés » témoigne Johan Bornier. Dans chaque canton, la FDGedon réalisera une demi-journée de formation destinée aux piégeurs.
Cette campagne devrait se dérouler d'avril à juin, période durant laquelle un arrêté préfectoral couvrira toute l'opération. Dans quinze jours, c'est le canton du Poiré-sur-Vie qui prendra le relais.

Source vendee agricole

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier