Verdissement : Bruxelles prêt à assouplir sa proposition

S C avec AFP

Verdissement :  Bruxelles prêt à assouplir sa proposition
L'assouplissement porte notamment sur la définition des praries permanentes (DR)

Le commissaire européen à l'Agriculture, Dacian Ciolos, se dit prêt à faire preuve de "flexibilité" pour adapter ses propositions sur le "verdissement" des aides agricoles aux remarques très critiques des gouvernements.

"Je suis venu avec certaines idées de flexibilité", a-t-il confié lors d'un point de presse à l'issue d'un long débat à Bruxelles avec les représentants des 27 gouvernements européens sur le "verdissement" de la Politique agricole commune, un des éléments-phare de son projet de réforme de la PAC qui doit entrer en vigueur le 1er janvier 2014.

Cette flexibilité pourrait porter sur la définition des pâturages permanents, afin notamment d'inclure certains types de pâturages où les herbacées ne seraient pas majoritaires. Certaines parcelles utilisées à des fins de pâturage mais couvertes d’arbres ou d’arbustes (ou de bruyère)  pourraient ainsi entrer dans le dispositif. Le projet devrait également tenir compte des agriculteurs qui effectuent des rotations de culture de longue durée sur leurs terres. L'idée est de leur permettre de maintenir leurs pratiques, sans les forcer à se hasarder vers de nouvelles plantations injustifiées, précise le commissaire.

Il s'est également dit ouvert à de plus larges exemptions de l'obligation de diversifier les cultures. Les exploitations de moins de 10 ha pourraient en être exemptées (contre moins de 3 ha dans la proposition actuelle) ainsi que celles de moins de 50 ha dans lesquelles les pâturages représentent une « part importante de la surface ».

D’après un document diffusé par la Commission, certaines démarches de certification environnementale, menées sur l’intégralité de la surface des exploitations, pourraient également bénéficier directement des soutiens liés au verdissement.

Publié par S C avec AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier