Vergers français : La noix devient la deuxième culture fruitière

SC

Vergers français : La noix devient la deuxième culture fruitière

Le verger français perd 13 % de ses surfaces en 5 ans. Pêchers et poiriers sont frappés en premier et la noix est désormais la seconde culture fruitière derrière la pomme.

Le verger de noyers est désormais le deuxième en France par sa superficie. Un nouveau statut qui provient autant de l'expansion des cultures de noix que du recul des autres productions fruitières. Avec ses 20.100 h en 2007, le verger de noyers poursuit sa progression déjà constatée en 2002. Il couvre désormais une petite moitié des superficies des pommiers de table.

Les huit autres cultures fruitières recensées en 2007 perdent toutes des surfaces. La baisse est faible pour de petits vergers comme ceux de kiwis ou des agrumes. Par contre, elle est de 26 % des superficies 2002 pour les poires et 16 % pour les pommes.

Un tiers de producteurs de pommes en moins

Le verger de pommiers de table s'étend sur 44 600 hectares en 2007. Il a perdu le quart de ses superficies en dix ans, et un tiers de ses producteurs. La production se réduit peu à peu. Les pommiers sont cultivés par 5.700 arboriculteurs, qui disposent des plus vastes vergers hors agrumes.

Les pruniers résistent mieux grâce à un fort ancrage régional, un signe de qualité, et des débouchés vers la transformation. Troisième verger par sa surface, il s'étend sur 20 000 ha, soit 3 000 de moins qu'en 1997. Le verger de pêchers perd quant à lui un tiers de ses surfaces et la moitié de ses producteurs. Les cultures souffrent du virus de la sharka. Elles sont aussi fragilisées par la concurrence espagnole qui arrive presque simultanément sur les marchés. Avec 7 000 hectares, le verger de poiriers n'est plus que le septième par ordre d'importance. Il est deux fois moins étendu qu'en 1992.


Source : Agreste- Enquêtes vergers

Source : Agreste- Enquêtes vergers

 

Source Agreste Primeur

Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier