Vers un label «Villes et villages, espaces verts sans pesticides»

avec AFP

Vers un label  «Villes et villages, espaces verts sans pesticides»

Ségolène Royal annonce la création d’un label national pour les communes s’engageant dans la suppression de l’utilisation des produits phytosanitaires dans les espaces verts.

En 2012, 794 tonnes de substances actives ont été utilisées dans les espaces verts et 4.551 tonnes par les jardiniers amateurs. Des pesticides auxquels sont exposés les travailleurs utilisant ces produits mais aussi le grand public. Rappelons que dans le cadre du plan Écophyto, l’utilisation des pesticides pour l'entretien des espaces verts, de forêts et de promenades, sera interdite aux personnes publiques en 2020.

De nombreuses collectivités ont déjà pris depuis plusieurs années des mesures pour réduire leur utilisation de pesticides. Ségolène Royal souhaite amplifier cette dynamique et rendre plus lisibles ces démarches avec un label qui, selon elle, « permettra une mobilisation rapide et efficace ».

20 régions françaises se sont déjà dotées de charte, labels ou concours pour promouvoir la réduction de l’usage des pesticides. Plus de 60% des communes de plus de 50.000 habitants sont engagés vers le zéro pesticide (enquête Plantes et Cités de 2010).

En Île-de-France, l’agence régionale de la nature et de la biodiversité, Natureparif, développe depuis 2011 l’objectif Zéro pesticide et fournit une cartographie des pratiques dans les collectivités franciliennes engagées. www.naturparif.fr.

D’autres chartes de gestion, labels et trophées existent  sur le territoire français, comme la charte type d’entretien phytosanitaire portée par les Fredon (fédérations régionales de défense contre les organismes nuisibles), adoptée par sept régions. www.entretien-espaces-publics.fr.

Publié par avec AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier