Viande bovine : L'Etat complice de la grande distribution »

La branche régionale de la FNSEA dans le Massif Central a estimé que l'Etat était « complice de la grande distribution » après la remise d'un rapport au ministre de l'Agriculture sur la formation des prix de la viande bovine.

« Les conclusions de cette étude sont affligeantes », estime la Fédération des syndicats d'exploitants agricoles dans un communiqué. Ce rapport préliminaire, rempli d'incertitudes est selon elle « marqué par des données incomplètes, d'ailleurs souvent fournies par les industriels et la distribution eux-mêmes ».

Le syndicat « s'étonne » notamment que le rapport ne prenne pas « en compte des données de l'Insee, institut chargé des statistiques officielles françaises, qui montrent une hausse des marges brutes de 2 euros par kilo de carcasse ».

« A la place, ce sont des données d'un groupe britannique privé dont le travail et l'indépendance peuvent être largement discutés qui ont été retenues », poursuit l'organisation.

« Grâce à ce tour de passe-passe et à différents calculs et conversions obscures, la hausse de marges des industriels et de la distribution a été miraculeusement divisée par deux (...) pour s'établir à, à peine plus
de un euro! », dit-elle.

« Nous demandons des actes et pas des discours s'appuyant sur des études tronquées qui écoeurent tout le monde », a expliqué le président de l'organisation, Patrick Benezit.

Le ministre de l'Agriculture Bruno Le Maire a dit vouloir restructurer en « urgence » cette filière, après la remise du rapport de l'économiste Philippe Chalmin, qui, tout en confirmant la précarité du monde de l'élevage, ne reprend pas les propos des agriculteurs à l'encontre des industriels et distributeurs, accusés de capter l'essentiel des marges.

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier