Viande bovine : Levée du blocage du siège de Bigard à Quimperlé

Des agriculteurs de la Confédération paysanne, qui bloquaient depuis mardi à Quimperlé (Finistère) le siège du groupe Bigard, leader français de la viande bovine, pour une revalorisation des prix, ont levé leurs barrages mercredi matin.

La dizaine de manifestants encore sur place ont levé le camp dans le calme peu après 08H00, selon cette même source. Une centaine de manifestants, originaires pour la plupart de Loire-Atlantique, s'étaient mobilisés la veille.

Ils protestaient contre la faiblesse de l'augmentation obtenue le 10 novembre à Paris lors de négociations interprofessionnelles. Une nouvelle rencontre entre les représentants de la profession et le médiateur nommé par le ministère de l'agriculture doit se tenir mercredi à Angers.

La semaine dernière, neuf abattoirs du groupe Bigard-Socopa avaient été paralysés par des éleveurs de viande bovine qui réclamaient une revalorisation des prix à la production de 60 centimes par kilo de carcasse.

Sur le terrain, les dirigeants syndicaux de la FNSEA (Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles, majoritaire) avaient parfois eu du mal à convaincre leurs troupes de l'intérêt de l'accord conclu le 10 novembre et portant sur une augmentation de 2 à 5 centimes par kilo.

Jean-Paul Bigard, PDG du groupe Bigard, numéro un de l'abattage en France avec près de 42% du marché, est également président du Syndicat des industries de la viande.

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier