Viande de porc : Stop à «la braderie des promos»

Des éleveurs de Mayenne dénoncent la «braderie des promos» de la viande de porc en grandes et moyennes surfaces, soulignant les conséquences sociales dévastatrices de ces pratiques.

« Les enseignes s'arrachent les clients consommateurs à coups de promos. Un demi-porc à 1,40 euro le kilo chez l'un, l'échine de porc à 1,95 €/kg chez l'autre », relèvent dans un communiqué de la Fdsea et des Jeunes Agriculteurs de Mayenne. « Pendant ce temps, les éleveurs souffrent, le trou béant de l'endettement s'agrandit, bon nombre d'éleveurs de porcs ont jeté la clé et fermé leur élevage ».

Les deux syndicats estiment que ces promotions, payées par les éleveurs, « scotchent le prix du marché au cadran à 1 €/kg, un prix dérisoire». «La braderie doit être stoppée pour garder les éleveurs en France », ajoutent-ils.

Selon le marché du porc breton (MPB) de Plérin (Côtes-d'Armor), la baisse des cours sur l'année 2009 a été de 9,3% alors que le consommateur n'a pas acheté (la viande) moins chère en 2009.

Lors de la dernière cotation lundi, le porc s'est vendu 1,013 EUR/kg, en retrait de 0,3 centime par rapport à la précédente cotation. Pour l'avenir, le MPB est pessimiste: « 2009 n'a pas permis aux producteurs de renflouer les mauvaises années de 2007 et 2008. Jusqu'à présent, le potentiel de production a été préservé. Sans une brutale et durable hausse des cours, (...) les volumes de production vont irrémédiablement régresser ».


Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires