[Vidéo] [Photos] Les agriculteurs à nouveau mobilisés

Anne Sophie LESAGE

[Vidéo] [Photos] Les agriculteurs à nouveau mobilisés

Les agriculteurs, à l’appel des FDSEA et JA départementaux, ont à nouveau exprimé leur « grogne » ce vendredi contre les « surenchères fiscales et réglementaires ». Aux blocus ils ont cette fois préféré des actions symboliques moins impopulaires, comme l'installation de portiques en paille.

« Stéphane démission, Stéphane Démission »criaient une centaine d’agriculteurs d’Ile-de-France présents ce matin sur le parvis de la gare Montparnasse, en faisant référence au ministre de l’Agriculture Stéphane Le Foll. Mais, contrairement à la semaine passée, les FDSEA et JA* ont fait le choix d’une action dite « de communication »plutôt qu’une opération coup de poing. Ces derniers réclament une "pause fiscale", moins de contraintes environnementales, des moyens pour moderniser les exploitations, "des réformes structurelles pour pallier les distorsions de concurrence" et la tenue d'Etats généraux de l'agriculture pour début 2014.

Pourillustrer leur mécontentement face au gouvernement, les agriculteurs ontdésigné une mascotte, « Steph’Ane ». Un âne habillé d’une marinière.... Coiffé d’une perruque grise et une pancarte accrochée sur son dos avecl’inscription « arrête des âneries », l’âne est un moyen pour lesyndicat d’exprimer leur incompréhension face à la politique agricole menée.

Lamobilisation de ce vendredi ne s'est pas limitée au bassin parisien. ThibautLedermann, directeur de la FRNBP* a rapporté des actions en Haute-Normandie, enPoitou-Charentes, et un rassemblement prévu à Melun (Seine-et-Marne) vendrediaprès-midi. Dans la Marne, des panneaux d'entrées et de sorties des villagesont été bâchés, symbolisant « la ruralité en deuil ».

Cematin à l’antenne de RMC/BFMTV, le ministre de l'Agriculture a laissé entendreque l’écotaxe pourrait être repoussée à janvier 2015, propos aussitôt nuancéspar le Premier Ministre, Jean-Marc Ayrault, qui a précisé que le calendriern'était « pas arrêté » et qu'il restait suspendu à l'avancement destravaux de la mission parlementaire sur le sujet. « Le projet d'écotaxe aamené à cette situation de ras-le-bol et on demande un repositionnement clairsur où doit aller l'agriculture », a déclaré Dominique Barrau, secrétairegénéral de la FNSEA.

*FDSEA :fédération départementale des syndicats d’exploitants agricoles

*FRNBP :Fédération régionale du nord bassin parisien

 

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier