Villefranche de Rouergue : S'engager pour maintenir l'abattoir

Eva DZ

Ce mardi 8 février, les délégués régionaux Villefranche-nord et sud, les présidents de cantons et les cantonaux JA, ont fait le point sur l'avenir de l'abattoir de Villefranche de Rouergue avec leurs partenaires. Laurent St-Affre, délégué cantonal de Villeneuve et secrétaire général-adjoint de la FDSEA, y participait.

- Quel était l'objectif de votre réunion ?

« Les délégués régionaux et cantonaux de la FDSEA et les JA ont réuni les partenaires de ce dossier, la Chambre d'agriculture, Bovi Plateau Central, le syndicat des bouchers, les Fermiers du bas Rouergue, la mairie de Villefranche pour leur faire part de notre volonté d'être partie prenante dans le projet.

- Où en est le dossier ?

La SEM (société d'économie mixte) va être créée. Cette société sera propriétaire de l'abattoir et mettra à disposition l'outil à des partenaires. Le montage du dossier est en cours de finalisation. Du côté des agriculteurs, nous souhaitons organiser une ou deux réunions régionales afin d'expliquer plus en détail aux agriculteurs notre projet et concrétiser ainsi la mise en place d'un groupe.

- Quelle est la position des agriculteurs locaux sur ce dossier ?

Les agriculteurs représentés par la Chambre d'agriculture ont assisté aux comités de pilotage animés par la sous-préfecture sur l'avenir de l'abattoir de Villefranche. Nous avons aussi présenté le projet lors des réunions locales FDSEA pour connaître la position des agriculteurs sur le sujet. Notre volonté est de maintenir cet outil de proximité qui génère, en plus, une centaine d'emplois directs et indirects sur la région. Notre objectif est donc de créer un groupe d'agriculteurs qui s'engagent dans la SEM, propriétaire de l'abattoir« .

Source La Volonté Paysanne

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires