Vin de France : Relancer le vin français sur la scène mondiale

Pour mieux affronter la concurrence des vins du nouveau monde, négociants et producteurs disposent désormais d'une nouvelle mention « vin de France » qui réunit tous les vins sans indication régionale.

La filière viticole française a présenté mardi sa nouvelle stratégie, fondée sur la mise en valeur du cépage, pour permettre aux vins de table, considérés comme les plus bas de gamme, de mieux affronter la concurrence des vins du nouveau monde.

Négociants et producteurs disposent désormais d'une nouvelle mention « vin de France » qui réunit tous les vins sans indication régionale. Ces derniers pourront être vendus sous une marque qui mettra en avant un cépage (Chardonnay, Cabernet-Sauvignon, Merlot...), comme le font déjà depuis plusieurs décennies les vins américains, australiens ou encore néo-zélandais.

« Le nom du cépage est devenu un référent incontournable », estime René Moreno, président de l'Anivin, l'interprofession chargée depuis 2009 de promouvoir « vin de France ». Celle-ci disposera d'un budget annuel de 800.000 euros pour la promotion des vins à l'export.

Une offre peu lisible

La France en raison de sa tradition a plutôt mis en valeur ses vins de terroir. De fait, son offre est peu lisible pour les nouveaux consommateurs non initiés, un marché qu'ont réussi à capter ses concurrents.

« En une génération, nous avons perdu 20 à 30% de parts de marché », a souligné pour sa part Bertrand Praz, responsable des achats aux Grands Chais de France, qui se revendique comme le leader français de l'exportation de vins et spiritueux et qui a rejoint, comme mille autres acteurs de la filière, l'Anivin.

En 2009, les exportations de vins français ont dégringolé de 19% à 5,5 milliards d'euros, retrouvant leur niveau d'il y a dix ans, selon les chiffres d'Ubifrance, l'agence française pour le développement international des entreprises. Mis à part la Chine, la quasi-totalité des marchés d'exportations de la France sont en diminution et particulièrement le Royaume-Uni, premier.

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier