Viticulture : Estimation de récolte historiquement faible

La récolte 2010 s'annonce de bonne qualité en Languedoc Roussillon, en particulier sur le plan sanitaire, et en quantité d'un niveau équivalent à l'an dernier, et restera à un niveau historiquement bas.

Les alternances d'épisodes venteux et très chauds et l'absence de précipitations ont handicapé le grossissement des baies après la véraison. Ce faible poids des baies conjugué à une coulure confirmée sur certains cépages dans plusieurs secteurs explique la révision à la baisse de la prévision de récolte.

La maturité a progressé lentement après la véraison et s'est accélérée à la fin du mois d'août sous l'effet du retour de fortes chaleurs. Le retard observé en début d'été s'est légèrement réduit mais demeure au démarrage des vendanges. Ces dernières ont démarré fin août sur les blancs dans la plupart des vignobles de la région Languedoc-Roussillon.

Marché du vin à 8 semaines de campagne 2010/2011

Compte tenu des faibles disponibilités de stocks à la propriété, le volume de transactions est très réduit, les cours fermes sur la majorité des produits. Les enregistrements concernent toujours les vins vieux.

En vins sans IG rouges et rosés, 79 000 hl ont été commercialisés soit 48 % de moins que l'an dernier à la même période. Le cours moyen est de 48,69 €/hl soit une progression de 22,6 % sur la campagne précédente.

En vins à IGP rouges et rosés, 244 000 hl ont fait l'objet de transactions soit une baisse moyenne identique aux VSIG de 47 % sur la campagne précédente. Le cours moyen progresse de 19 % à 58,17 €/hl.

La disponibilité d'IGP département est très faible ce qui se traduit par une forte baisse des enregistrements, 49 000 hl (- 65 %). Le cours moyen 49,59 €/hl progresse de 17,6 %. Avec 185 000 hl, les IGP d'Oc accusent un retard de 40 % su l'an dernier avec des prix en progression de 15,3 %. Les cours sur les vins de cépages de la nouvelle récolte sont en discussion.

En VSIG et IGP blancs, très peu d'affaires ont été conclues, 40 000 hl soit (- 48 %) sur l'année dernière. En moûts à destination jus de raisins, quelques transactions ont été enregistrées (31 400 hl à 39 €/hl). Compte tenu d'une récolte qui s'annonce déficitaire, les transactions en moûts sont en baisse sensible sur les années précédentes.

Source Agreste

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires