Viticulture : Les clés du marché ukrainien

Stéphane Seegers

Une enquête auprès des consommateurs ukrainiens révèlent un goût prononcé de ces derniers pour des vins rouges avec une forte sucrosité.

Des chercheurs du Centre national de recherche sur la vigne et le vin de Yalta en Ukraine, ont réalisé une enquête pour caractériser la consommation de vin ukrainienne. Le marché de l'alcool, en Ukraine est toujours dominé par la vodka et la bière mais les productions vinicoles représentent tout de même près d'un quart du marché et la consommation de vin par habitant croît tous les ans (+ 14, 45 % par an entre 2000 et 2005, + 8,5 % par an entre 2005 et 2007). Les Ukrainiens restent fidèles à leurs produits nationaux qui représentent plus de 80 % des volumes. Les résultats des enquêtes de consommation mettent en avant quelques données clés du marché ukrainien. Tout d'abord, l'âge et le sexe influent sur les préférences de la population en ce qui concerne le vin, mais pas comme dans les pays traditionnellement consommateurs et producteurs comme la France. En effet, c'est parmi les femmes et les jeunes de 20 à 25 ans, que l'on trouve le plus fort pourcentage de consommateurs de vin (plus de 40 %). Les Ukrainiens les plus âgés restent attachés à la vodka et la bière. En ce qui concerne la fréquence de consommation, plus de 36 % des consommateurs ukrainiens de vin le consomment moins d'une fois par mois. La moitié des enquêtés en consomment entre une et trois fois par mois. Les vrais amateurs de vin qui en consomment au moins une fois par semaine ne représentent que 10 %.

Une préférence pour les vins doux naturels

L'enquête dévoile aussi les traits principaux des vins préférés par les consommateurs. Tout d'abord, les vins rouges occupent une place prioritaire dans la consommation avec plus de 60 % de préférence en 2007, mais plus que 53 % en 2008. Les blancs commencent à équilibrer la donne en passant de 30 % à 37 % de préférence. De plus, plus de la moitié des consommateurs préfère les vins mutés à l'alcool comme les vins doux naturels. Dans ce groupe, ce sont les vins de dessert qui occupent une position dominante. Parmi les vins de table, les demi-secs sont les plus populaires, cela confirme bien l'intérêt pour des vins avec une sucrosité résiduelle en accord également avec des consommateurs jeunes.

Source Réussir Vigne Avril 2010

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier