Viticulture : Patriarche et Castel étudient un rapprochement

Les groupes viticoles Patriarche (Kriter) et Castel, respectivement très connus pour leurs activités en Bourgogne et à Bordeaux, annoncent un «rapprochement éventuel de leurs activités ».

Ce rapprochement, évoqué dès la semaine dernière par la lettre économique Objectif Aquitaine, prendrait la forme d'une acquisition du premier par le deuxième : « Patriarche, groupe familial historiquement implanté à Beaune, constitue une activité complémentaire à celle du Groupe Castel, notamment sur le segment des vins effervescents comme des produits d'appellation bourgogne et beaujolais, que le groupe bourguignon a su développer au travers de ses marques ».

Patriarche, qui réalise chaque année deux tiers de sa production dans les vins effervescents et un tiers dans le vin tranquille, est de surcroît implanté dans une région où Castel est jusqu'à maintenant quasi-absent, avec à son actif seulement le rachat en 2009 du négociant Selles sur le Beaujolais et la Vallée du Rhône.

De source proche du dossier, on indique que la famille Boisseaux, propriétaire de Patriarche, garderait les propriétés du groupe, Château de Meursault et Château de Marsannay. Ces domaines produisent des appellations et AOC comme Meursault, Aloxe-Corton, Savigny-les-Beaune, Beaune, Pommard, Puligny-Montrachet, Côte de Nuits, Fixin, Gevrey-Chambertin, ou Vosne-Romanée.

Créé en 1949 à Bordeaux par neuf frères et soeurs, Castel est progressivement devenu le premier producteur de vins en France et en Europe, avec une présence dans plus de 130 pays dont la Chine et la Russie.

Le groupe, dont le portefeuille de domaines va de la Loire à la Provence, possède plusieurs châteaux de renom dans le bordelais, et notamment depuis février Château-Beychevelle, un grand cru classé de Saint-Julien.
Patriarche a pour sa part été fondée en 1780. Le groupe est devenu un spécialiste des vins effervescents comme les Crémants de Bourgogne, avec aussi les marques Kriter ou Pol Rémy.

Ses caves, en plein Beaune, sont également très connues des touristes visitant la Bourgogne, avec ses cinq kilomètres de galeries voûtées séculaires, abritant des millions de bouteilles.

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier