Xavier Beulin durcit le ton face à Stéphane Le Foll

Sophie Caron

 Xavier Beulin durcit le ton  face à Stéphane Le Foll

A l’occasion de la clôture du 67e Congrès de la Fnsea, à Troyes, le président du principal syndicat agricole de France a opté pour un ton plus offensif face au ministre de l’Agriculture, Stéphane le Foll, lui reprochant un discours démagogique sur l’environnement et lui conseillant de travailler «autrement, plus et mieux».

 Xavier Beulin durcit le ton  face à Stéphane Le Foll

C’est vêtu d’une marinière à rayures vertes, en référence à celle qu’avait endossée Arnaud de Montebourg pour vanter le « Made in France », que Xavier Beulin a commencé son discours en présence de Stéphane le Foll. Une manière de titiller le ministre sur le thème du redressement productif, arguant que l’agriculture n’était pas assez prise en compte dans ce dispositif. « Il n’est pas acceptable, avec les atouts que possède notre pays dans beaucoup de filières, que nous assistions à des pertes de marchés, à des fermetures d’entreprises, à des éleveurs qui abandonnent leur activité au profit de cultures céréalières », a clamé le président de la Fnsea.

« Travailler autrement : plus et mieux"

Durcissant le ton à l’égard de Stéphane Le Foll, Xavier Beulin, très applaudi, a suggéré au ministre de « travailler autrement : plus et mieux", en référence au thème « Produire autrement », cher au ministre de l’Agriculture.  Car le principal sujet de discorde est bien celui de l’environnement et notamment de l’agroécologie. «L’agroécologie c’est sympathique. Mais ce n’est qu’un  slogan (...)  Il est temps de remettre un peu de bon sens dans ces politiques publiques", s'est agacé Xavier Beulin. «L’agroécologie, ce n’est pas le sujet du moment,  le sujet c’est : comment redresse-t-on l’agriculture française, quels sont les moyens d’action face à nos concurrents ?», insiste-t-il.

 Xavier Beulin accuse par ailleurs le ministre de faire croire aux agriculteurs que « la redistribution des aides de la PAC va sauver l’élevage (...) Ce qui est un leurre absolu», estime-t-il. «Et ce n’est pas en ajustant la LME que l’on va régler les problèmes de prix», estime également le président de la Fnsea qui réclame des mesures structurelles pour baisser des charges, revaloriser les produits agricoles, développer l’exportation...  "Où est l’ambition de la compétitivité? ", s'interroge M. Beulin

Il lui reproche également «d’oublier que la Fnsea est le syndicat majoritaire » et de ne pas assez impliquer son syndicat dans certaines décisions. «On ne peut mettre en place une politique agricole sans l’approbation des paysans et nous représentons la majorité légitime», insiste-t-il.

 Xavier Beulin durcit le ton  face à Stéphane Le Foll

Modification de la LME

Conscient de ne pas être en terrain conquis, comme l'ont prouvé les quelques sifflements émanant de la salle, le ministre a préféré faire profil bas. "Vous avez indiqué que le ministre devait travailler mieux, j'en suis parfaitement d'accord, il faut toujours s’améliorer ». « Pour ce qui est de travailler plus, j’indiquerai simplement que les journées font 24h", a ironisé le ministre devant plus de 1.000 agriculteurs participant au congrès.

A propos de la Loi de modernisation de l’économie (LME), Stéphane ­Le Foll a annoncé qu’un projet de modification de la Loi a été soumis au Conseil d’État et sera présenté en juin par le gouvernement. Cette modification devra permettre d'inclure dans les contrats négociés entre producteurs, transformateurs et grande distribution des "clauses de renégociation qui intègrent l'évolution, quand elle est constatée, des coûts de production", a-t-il détaillé. Le ministre a par ailleurs annoncé une réunion consacrée sur ce sujet, avec l’ensemble de la filière bovine, le 8 avril. De la même manière, il y aura deux autres réunions le 15 et le 18 avril avec les filières porcine et volaille.

Ces échanges entre les deux hommes, parfois rudes, se sont néanmoins clôturés par une franche poignée de mains après que Xavier Beulin ait offert  sa marinière au ministre...

Sur le même sujet

Commentaires 16

dom

ne pas jugez trop vite
donc je revient pour quelques precisions
ump jamais de la vie pareil fn
lopain de terre 15 ans de carieres 20 ha defriches
pour la vente directe je fait pour 10%de ma production mais moin de monde sur le marche
est ce que je dois avoir honte de gagner ma vie avec mes associe grace au travail

nononath

je suis d'accord rad et geo mon seul souci c'est qu'on ne peut pas mettre les mêmes normes ou les mêmes directives a chaque région par exemple chez moi en charente nous sommes en zone vulnérable phyto et on viens aussi de nous classé en directive nitrates pour des taux très bas en augmentation. cependant nous savons tous que le faite de passé en directive nitrate va faire augmenter les utilisation phyto alors que recherchons nous réellement.
je serais pour une suppression de la pac a condition que cette argent parte dans la recherche pour l'agriculture "propre" de demain

geo64000

Pour ma part, je rejoindrai ici l'avis du Rad72, l'un des seuls commentaires qui ait un minimum de fond et ne soit pas encore en train de critiquer tel ou tel syndicat. Si la critique telle qu'elle est formulée par beaucoup ici faisait avancer les choses, ça se saurait.
Revenons au débat. Le Foll n'est pas en train de jouer l'"écolo" (concept qui en soi ne veut strictement rien dire). Il expose sa vision de l'agriculture et cela fait bien longtemps qu'un ministre ne l'avait pas fait. Alors certes tout n'est pas parfait mais la direction qu'il propose est certainement celle qui permettra à la France de se démarquer de la concurrence avec une agriculture de qualité, reconnue pour son respect des sols (qui reste l'outil de production principal en agriculture et qui est géré de façon très critiquable depuis l'avènement de l'agriculture intensive). Le système actuel montre ses limites depuis quelques années. Nous n'avons rien à perdre à prendre une nouvelle direction même si cela sous-entend la mise en danger de certaines personnes bien assises dans leur fauteuil depuis trop d'années...

pietin 113

merci michou,tout n'est pas termine'nos idees progressent avec ou sans les cogestionnaires
vive FMB etL'OFFICE DU LAIT,longue vie aFAIR FRANCE,une VRAIE COOP!

bab

reponse a dom

JE SUIS UMP ET J,AIS QUE QUELQUES LOPINS DE TERRE

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier