Xavier Beulin : Il faut "remettre un peu de régulation sur les marchés agricoles"

Xavier Beulin : Il faut "remettre un peu de régulation sur les marchés agricoles"

Les marchés agricoles ont besoin de plus de régulation, a estimé le président de la Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles (FNSEA) Xavier Beulin, au moment où une sécheresse sévit chez les principaux producteurs céréaliers mondiaux.

"La grande difficulté aujourd'hui, c'est d'arriver à remettre un peu de régulation sur les marchés agricoles", a-t-il déclaré.

M. Beulin a déploré la "vision trop court-termiste" des dirigeants, "comme si on pouvait gérer l'alimentation et l'agriculture comme l'industrie, c'est-à-dire sans stock et sans stratégie sur le moyen long terme".

"L'observation des marchés agricoles à travers le monde" a bien été mise en place par le G20 l'année dernière, a reconnu M. Beulin. Mais "il manque un élément important : comment faire en sorte que l'on régule un peu plus les marchés financiers" pour ne pas que soit amplifié "ce phénomène de volatilité" des prix agricoles ?

"La matière première agricole est devenue un objet de spéculation comme d'autres produits, comme les métaux ferreux, comme les métaux précieux", a-t-il déploré.

Le président de la FNSEA propose de "repenser cette politique de stockage stratégique interannuel" en investissant "à travers des politiques publiques qui permettraient d'avoir un stock d'avance".

"Malheureusement on paie ça comptant lorsqu'une situation de tension se fait jour comme c'est le cas aujourd'hui", a-t-il ajouté.

Concernant la répercussion de la hausse des prix des matières premières sur le consommateur final, M. Beulin a indiqué qu'il n'y avait "pas d'automatisme réel", tout en soulignant "le besoin de négociation avec la grande distribution".

"L'important, c'est d'avoir une certaine réactivité par rapport à ces marchés" avec une adaptation des prix à la hausse lorsqu'ils montent sur les marchés et "lorsque les prix baissent, réajuster à la baisse". "Cela me paraît normal que le consommateur profite de baisses comme il doit parfois supporter quelques hausses", a-t-il indiqué.

Source d'après AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier