Xavier Beulin réclame une exonération de l’écotaxe pour l’agriculture

Xavier Beulin réclame une exonération de l’écotaxe pour l’agriculture
"Le malaise est beaucoup plus profond. Il touche beaucoup de régions" (Photo Europe1.fr))

Le président de la FNSEA, Xavier Beulin, a réclamé sur Europe 1 ce matin une exonération de l'écotaxe "pour toute la filière agricole". Il déclare également ne pas soutenir les actions violentes perpétrées ces derniers jours et appelle à la "l'apaisement"et à la discussion.

"Je demande au Premier ministre, quel que soit l'avenir de cette écotaxe, d'annoncer une exonération pour toute la filière agricole : agroalimentaire, production, agrofourniture. Ca me paraît indispensable de faire cette annonce", a déclaré le président de la Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles (FNSEA) sur la radio Europe 1.

 L'écotaxe a été suspendue par Jean-Marc Ayrault face à la contestation en Bretagne la semaine dernière.  Après cette annonce, la FNSEA s'était initialement déclarée "satisfaite", rappelant qu'elle demandait "un ajournement et pas une suppression". Avec ces nouvelles déclarations, Xavier Beulin franchit un nouveau pas dans les revendications de l'organisation.

 Face à la mobilisation qui se poursuit en Bretagne, le gouvernement a souhaité mercredi la signature d'un "Pacte d'avenir" avant la fin novembre, destiné à soulager la péninsule.  Xavier Beulin a mis en garde l'exécutif de se contenter de prendre "des mesures particulières".

"Le président de la FNSEA se fait engueuler tous les jours parce qu'on a le sentiment qu'on ne parle que de la Bretagne, alors que le malaise est beaucoup plus profond. Il touche beaucoup de régions", a-t-il assuré, citant pêle-mêle Provence-Alpes Côte d'Azur, le Languedoc-Roussillon, la Lorraine, le Nord et le Centre.

La FNSEA veut être associée aux discussions sur l’écotaxe

La colère bretonne occupe le devant de la scène car l'industrie agro-alimentaire représente "150.000 emplois directs" dans la région, a reconnu M. Beulin. Mais "il y a des sujets transversaux, généraux, qui concernent l'ensemble de l'agriculture et de l'agro-alimentaire français", a poursuivi le syndicaliste. 

Le président de la FNSEA s'est également clairement désolidarisé des actions violentes qui se sont déroulées en Bretagne ces derniers jours:  "Il y a une exaspération aujourd’hui. C’est vrai qu’elle prend parfois des formes un peu violentes. Je ne les soutiens pas parce que je pense qu’il y a un moment pour manifester, il y a un moment pour discuter", a-t-il souligné, tout en insistant sur le cri d'alarme lancé par les agriculteurs en colère.

Le syndicat a une fois de plus demandé à être associé aux nouvelles négociations sur l'écotaxe. Il a également lancé un appel à Bruxelles, en demandant à Dacian Ciolos, le commissaire européen à l'agriculture, plus de clémence envers la France."Nous avons besoin d'un sas, d'un laps de temps de deux ans, trois ans, durant lequel on amène encore des subventions à l'exportation", qui doivent compenser l'euro fort, a fait valoir Xavier Beulin. "Bruxelles n'est pas là pour punir, Bruxelles est là pour apporter des solutions", a-t-il plaidé.

Une aide que l'UE a pourtant écarté mardi soir. Le porte-parole du commissaire européen à l'Agriculture a estimé que l'agroalimentaire a déjà eu assez de temps et d'argent pour s'adapter.

 

Source avec AFP

Sur le même sujet

Commentaires 5

fairytales

quel malaise aviron les ventes de bonnets vont exploser....beulin au redressement productif

aviron

La fnsea veut specialiser avec la nouvelle pac uns specialisation complète de nos élevages, comme le modèle breton d'il y a 20 ans... y'a pas un malaise?

fairytales

seul aviron a bien compris la position de la fnsea vis a vis des eleveurs , que l'on contunue de soumettre au gms et au amis de fnsea les industriels

Tonton

Et Ben moi je trouve que Xavier Beulin à plutôt étè bon. Faut calmer le jeu mais faut surtout traiter les problèmes. Et l'Europe et la pour ça, pas pour nous enfoncer. Il y a suffisamment de chômage en France.
Faut bien comprendre que c'est un jeu à somme nulle: on peut toujours économiser des subventions. Combien coûtera la casse sociale et territoriale ?

aviron

C'est bien de se dire defenseur des agriculteurs! Mais vous proposez quoi pour les éleveurs de bovins viande? exclure les - de 30 vaches? C'est çà la solution pour sauver les éleveurs?

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires