Pleinchamp.com, votre site d’expertise agricole - Retour à l'accueil
Facebook Twitter Google+ Youtube

Vos Services Experts

  • Météo
  • Grandes cultures
  • Élevage
  • Viticulture
  • Viticulture
  • Énergie
Agriculteurs, clients du Crédit Agricole, informez-vous ici

Mon espace
Pleinchamp

Mot de passe oublié ?
Imprimer
  • Accueil
  • >
  • Agriculture biologique
  • >
  • Actualités
  • >
  • Evolution de l'agriculture : Le bio en plein boom
Réussir Grandes Cultures

22/11/10
Agriculture biologique

Evolution de l'agriculture : Le bio en plein boom

Les sept premiers mois de 2010 confirment la progression des conversions en bio, même si l'objectif de 6 % de la SAU en 2012 ne sera sans doute pas atteint.

La barre des 20 000 exploitations en agriculture bio est dépassée. Nous approchons les 3 % de SAU, contre 2,46 % en 2009 », se réjouit Élisabeth Mercier, directrice de l'Agence bio. Peut-on espérer atteindre l'objectif gouvernemental de 6 % de SAU en bio en 2012 ? Au rythme actuel de + 0,5 % par an, il faudrait encore une accélération de la hausse. « Le nombre d'exploitations commençant leur conversion en bio à la fin juillet 2010 est 30 % plus important que sur la même période en 2009. Quatorze départements et certains secteurs de production ont déjà dépassé les 6 % de surface comme l'arboriculture fruitière (6,4 %), les légumes secs et les plantes à parfum, détaille-t-elle. La vigne s'en approche à grands pas : 4,6 % en 2009 et + 39 % d'exploitations bio sur un an. » Quant aux grandes cultures, « nous sommes passés à 1 % de la SAU et la progression est à deux chiffres, même si elle est moins importante que dans les autres secteurs ».

L'arboriculture fruitière et les légumes secs ont dépassé le seuil de 6 % de leur surface en agriculture biologique. (S. Leitenberger)

Le gouvernement finance

La demande suit-elle la hausse ? « En fruits et légumes, les ventes ont augmenté de 20 % en volume le premier semestre 2010 et de 14 % en valeur. Le chiffre d'affaires de l'alimentation bio a atteint 3 milliards d'euros en 2009, les achats des consommateurs ayant progressé de 19 % en un an », assure Élisabeth Mercier. Cependant, les importations de produits bio progressent elles aussi. Pascal Gury, le président de l'Agence bio, espère que la tendance s'inversera en 2011.
Face à cet engouement, Bruno Le Maire a annoncé une enveloppe supplémentaire de 6 millions d'euros pour les conversions, en plus des 4 millions déjà alloués.

Source : Réussir Grandes Cultures Novembre 2010

Christian Gloria
Imprimer

Derniers commentaires postés

Aide téléphonique

Besoin d'informations ? Cliquez ici ou contactez

(depuis un téléphone fixe en France métropolitaine,
 hors surcoût éventuel selon opérateur)
lundi-vendredi : 9h-18h ; samedi : 9h-16h