Menu
PleinchampTV Lettre d'info

Les chiffres 2011 confirment la progression de l'agriculture bio en France

Gabriel Omnès. Réussir Grandes Cultures Novembre 2011

Marché de produits biologiques de Rocourt-Saint-Martin dans l'Aisne. (J.-C. Gutner)
Les importations pour des denrées pouvant être produites sur le territoire national sont en baisse et la production se relocalise. (J.-C. Gutner)

Un nombre croissant d’agriculteurs et d’opérateurs qui rejoignent la filière bio, un segment de marché qui séduit de plus en plus de consommateurs… L’Agence bio a affiché son optimisme en présentant fin septembre les premières tendances chiffrées de l’année 2011.

Phénomènes structurels

 « L’important, c’est que le développement de la consommation, de la production et de la relocalisation sont des phénomènes structurels », a martelé Élisabeth Mercier, directrice de l’Agence, soulignant la baisse des importations pour les denrées pouvant être produites sur le territoire national. Les achats bio de la part des ménages et des collectivités devraient avoisiner 4 milliards d’euros en 2011. Mais malgré « une dynamique qui s’amplifie depuis 2008 », l’objectif fixé par le Grenelle de 6 % des surfaces françaises en bio à la fin de 2012 ne sera pas atteint, l’Agence bio pronostiquant un taux de 4 % seulement à cette date. En juin 2011, 4,6 % des exploitations françaises étaient passées au bio. En 2010, on dénombrait 7 759 exploitations de grandes cultures en agriculture biologique, pour 174 626 hectares certifiés ou en conversion. p Gabriel Omnès

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires